AFP

Eléction FIFA - La FFF et Le Graët soutiennent Infantino

La FFF et Le Graët soutiennent Infantino
Par Martin Mosnier via AFP

Mis à jourLe 29/01/2016 à 13:49

Publiéle 29/01/2016 à 13:40

Mis à jourLe 29/01/2016 à 13:49

Publiéle 29/01/2016 à 13:40

Par Martin Mosnier via AFP

Le président de la Fédération française de football Noël Le Graët votera en faveur de Gianni Infantino, N.2 de l'UEFA, lors de l'élection à la présidence de la FIFA, le 26 février, a annoncé vendredi la FFF.

A défaut de Michel Platini, la FFF a choisi celui qui le remplacera dans la course à la préisdentielle de la FIFA : Gianni Infantino. Noël Le Graët votera pour le numéro 2 de l'UEFA le 26 février prochain. Ainsi en a décidé la 3F : "En accord avec son comité exécutif (onze membres favorables sur douze), la Fédération Française de Football a décidé de soutenir la candidature de Gianni Infantino pour l'élection à la présidence de la FIFA", a indiqué la FFF.

Ce n'est pas une surprise dans la mesure où Noël Le Graët a toujours apporté son soutien, même en pleine médiatique, à Michel Platini. Il est logique qu'il apporte son soutien à Intaino : "Gianni a toutes les qualités requises pour réussir. Il a l'expérience, le talent, une force de travail et des convictions, ce qu'il a déjà démontré comme secrétaire général de l'UEFA, aux côtés de Michel Platini", a continué la FFF. "Il s'appuie sur un vrai programme ambitieux qui va dans le bon sens pour le football et nos fédérations, celui d'une restauration nécessaire de l'image de la FIFA mais également du développement économique et des valeurs éducatives et solidaires de notre sport partout dans le monde."

Gianni Infantino
Gianni Infantino - Panoramic

Vive altercation avec Champagne

Jeudi matin, Le Graët et Jérôme Champagne, candidat français à la présidence FIFA, s’étaient donnés rendez-vous dans une brasserie parisienne pour évoquer évoquer l'élection. Selon Le Parisien, l'entrevue s'est achevée sur une vive altercation lorsque Le Graët a fait savoir à Champagne son intention de donner sa voix à Infantino. Contrairement à Thierry Braillard, le Secrétaire d’Etat aux Sports, ou encore Frédéric Thiriez, président de la LFP qui privilégie la candidature de Champagne. Le seul candidat français en course pour la présidence de la FIFA a rétorqué qu’il allait "attaquer cette décision". "Vous êtes un petit monsieur. Je vous emmerde", aurait répondu le président de la FFF.

Le Parisien écrit que certains représentants auraient notamment plaidé qu'"en tant que membre de droit du CIO, le futur président de la Fifa participera en 2017 au choix de la ville hôte des JO-2024, course dans laquelle est engagée Paris". Ce à quoi Noël Le Graët a répondu "les JO, je n'en ai rien à foutre."

0 commentaire
Vous lisez :