Eurosport

Malgré Blanc, Deschamps et Zidane, peu de champions du monde 98 deviennent entraîneur

France 1998 : malgré Blanc, Deschamps et Zidane, le métier d'entraîneur n'attire pas les foules

Mis à jourLe 05/01/2016 à 17:53

Publiéle 05/01/2016 à 17:10

Mis à jourLe 05/01/2016 à 17:53

Publiéle 05/01/2016 à 17:10

Article de Cyril Morin

Après sa nomination au poste d'entraîneur du Real Madrid, Zinedine Zidane rejoint la grande famille des joueurs devenus entraîneurs. Une reconversion plus si fréquente si l'on se penche sur le cas des 22 champions du monde de 1998.

Désormais, c’est lui le patron. Après avoir été l'adjoint de Carlo Ancelotti puis en charge de l’équipe réserve depuis un an et demi, Zinédine Zidane a été nommé entraîneur du Real Madrid lundi, en lieu et place de Rafael Benitez.

Une nomination qui place Zinédine Zidane dans la lignée de certains champions du monde 1998, devenus entraîneur depuis. Une reconversion habituelle il y a quelques années (douze entraîneurs parmi la génération 1984) qui devient presque rare. Sur les 22 joueurs qui formaient le groupe champion du monde, seuls cinq occupent un poste d'entraîneur à présent. Pour autant, la grande majorité n'a pas forcément quitté le monde du football mais préfère le commenter sur les chaînes de télé ou de radio, ou simplement exercer le métier de dirigeant, un peu moins exposé médiatiquement.

Les anciens de 98, génération médiatique

De la génération 1998, deux anciens sont devenus des coaches de premier plan : Laurent Blanc dirige désormais le Paris Saint-Germain alors que Didier Deschamps occupe le poste de sélectionneur de l'équipe de France. Il y a quelques semaines, ils étaient les deux seuls. Zinédine Zidane les rejoint en prenant les commandes d'un des plus grands clubs au monde, sans réelle expérience à ce poste. Plus jeune, Patrick Vieira s'est exilé aux États-Unis pour diriger le New York City FC afin de se former et revenir en Europe plus tard. Enfin, Bernard Diomède est récemment devenu sélectionneur des U17 français.

Ils sont entraîneurs (5) : Laurent Blanc, Didier Deschamps, Bernard Diomède, Patrick Vieira, Zinédine Zidane

Si vous cherchez la grande majorité des joueurs de 1998, il faut davantage se tourner vers les tribunes de presse. En devenant consultant pour des chaînes de radio ou de télévision, françaises ou étrangères, dix champions du monde ont décidé de rester dans le monde du foot en le commentant. De Bixente Lizarazu à Thierry Henry en passant par Christophe Dugarry, la liste est longue même s’ils n’exercent pas tous cette activité comme métier à plein temps. À noter que Lionel Charbonnier a également été entraîneur jusqu'à récemment.

Ils sont dans les médias (10) : Alain Boghossian, Vincent Candela, Lionel Charbonnier, Marcel Desailly, Christophe Dugarry, Thierry Henry, Franck Leboeuf, Bixente Lizarazu, Emmanuel Petit, Robert Pirès

Christophe Dugarry, Thierry Henry et Bixente Lizarazu
Christophe Dugarry, Thierry Henry et Bixente Lizarazu - Eurosport

Si Christian Karembeu et Fabien Barthez ont choisi de devenir dirigeant de club (Olympiakos Le Pirée et Luzenac jusqu'en 2014), le reste du groupe a décidé de graviter autour du football sans y entrer complètement ou, au contraire, de lui tourner le dos (définitivement ?). Stéphane Guivarc’h a choisi de garnir son CV par une expérience de commercial en vente de piscine. Youri Djorkaeff a lui décidé d'ouvrir une fondation dédiée au football à New York après avoir ouvert un restaurant. Enfin, David Trezeguet est pour l’instant un jeune retraité avant, peut-être, d’intégrer l’encadrement de la Juventus de Turin dans un futur proche.

Ils ont une autre activité (7) : Fabien Barthez, Youri Djorkaeff, Stéphane Guivarc’h, Christian Karembeu, Bernard Lama, Lilian Thuram, David Trezeguet

Au final, le métier d’entraîneur n’attire plus forcément autant les grands footballeurs français même si Willy Sagnol ou Claude Makélélé peuvent être pris en contre-exemple pour la génération 2006. Pas forcément avec une grande réussite pour l’instant.

0 commentaire
Vous lisez :