AFP

Equipe de France : Franck Ribéry de retour, c'est (très) loin d'être gagné

Ribéry de retour, c'est (très) loin d'être gagné

Le 16/03/2016 à 13:05

Franck Ribéry a rouvert la porte à une 82e sélection, mardi à Munich. Mais entre un "on verra" et une convocation pour l'Euro, il n'y a pas un pas... mais un fossé béant pour le moment. Pour plein de raisons. Les voici.

Parce qu'il n'est pas encore redevenu le joueur qu'il était

Pour ce faire, il faut que Ribéry redevienne Ribéry. Et, à cette heure, le numéro 7 du Bayern Munich n'a pas encore grand-chose à voir avec le candidat au Ballon d'Or 2013. Miné par les blessures depuis deux ans, le natif de Boulogne-sur-Mer n’a joué que 8 matches depuis le début de la saison. Et titularisé qu’à deux reprises en Bundesliga. On ne revient pas chez les Bleus comme ça.

Franck Ribéry avec le Bayern Munich

Franck Ribéry avec le Bayern MunichAFP

Parce qu'il n'est pas totalement clair dans son intention

Vidéo - Et si Ribéry était candidat à l'Euro ?

01:27

Parce qu'en deux ans, il s'en est passé des choses devant

Depuis son forfait au Mondial 2014 et aujourd'hui, l'équipe de France a continué à avancer sans Franck Ribéry. En hoquetant, parfois. Mais en suivant une ligne de conduite claire et tracée par Didier Deschamps. Une logique de groupe, avec le souci d’ouvrir la porte au(x) talent(s).

En attaque, en particulier sur les côtés, Antoine Griezmann s'est installé, Anthony Martial a éclos, Nabil Fékir, avant sa blessure, avait montré de belles choses, et Mathieu Valbuena, quoi qu’on en pense, est toujours là. Et l'on passe sur les autres mais la liste est longue. Très longue. La chance de Ribéry dans cet horizon bouché est que personne ne s'est montré indispensable (au sens strict du terme) mais, à cette heure, lui ne l'est pas redevenu.

Antoine Griezmann buteur lors d'Atlético Madrid - La Corogne en Liga le 12 mars 2016

Antoine Griezmann buteur lors d'Atlético Madrid - La Corogne en Liga le 12 mars 2016AFP

Parce que, vu des tribunes, ce n’est pas simple

Il faut aussi parler des choses qui fâchent. Alors que l'équipe de France et la Fédération Française de Football sont empêtrées dans "l'affaire de la sextape" qui concerne, à des degrés divers, deux de ses joueurs majeurs (Karim Benzema et Mathieu Valbuena), et qu’elle tarde à se dégonfler, est-il possible de faire revenir un joueur dont l'image est durablement écornée et ceci depuis 2010 ?

C'est peut-être injuste mais il n'empêche que le Ribéry de 2006, chouchou français, n'a plus les faveurs du public qui oscille parfois entre versatilité et amalgames au gré de ses performances. Le principal intéressé s’en est souvent ému et pas plus tard que vendredi. Aujourd’hui, l'opinion publique est-elle encline à voir de nouveau le Munichois avec la tunique bleue sur le dos ? Si ce n'est pas elle qui préside aux choix de Didier Deschamps, seul décideur en la matière, elle pèsera quand même inconsciemment dans le débat alors que l’Euro se déroule en France. A cette heure, DD a une priorité : sauver le soldat Benzema. Pour Ribéry, il n'en est pas là.

Deschamps doit-il rappeler Ribéry ?

Sondage
37439 vote(s)
Oui
Non
0
0