Panoramic

Euro 2016 : L'Allemagne a encore quelques pages d'histoire à écrire

L'Allemagne a encore quelques pages d'histoire à écrire

Le 12/06/2016 à 00:11Mis à jour Le 12/06/2016 à 01:59

Nation européenne la plus titrée, tenante de la Coupe du monde, l'Allemagne débute l’Euro face à l'Ukraine, dimanche à Lille (21h). Les coéquipiers de Manuel Neuer ne viennent pas en France pour y faire de la figuration. Il reste de la place dans le grand livre d’histoire de la Nationalmannschaft.

Quatre fois championne du monde. Championne d'Europe à trois reprises. Depuis 1954 et son premier sacre planétaire, l'Allemagne a pour habitude de ne pas voyager pour rien. Et, très régulièrement, d'écrire une nouvelle page de son histoire. Nation européenne la plus titrée, la Nationalmannschaft de Joachim Löw arrive en France avec l'ambition de décrocher un trophée qui se refuse à elle depuis 1996, soit deux décennies tout rond. A l’échelle de l’Allemagne, ça ressemble à une éternité. Tout autre résultat ferait presque désordre alors que les Allemands ont remporté en 2014 un titre mondial qui leur échappait depuis 24 ans. Ce serait évidemment historique. A plus d’un titre.

La passe de quatre

L'Allemagne est, avec l'Espagne, la seule nation à avoir remporté l'Euro à trois reprises. Les Allemands l'ont fait en 1972, 1980 et 1996. Les champions du monde peuvent ainsi devenir les premiers à décrocher le titre une quatrième fois s'ils s'imposent le 10 juillet prochain dans l'Hexagone. Quatre sacres en quinze éditions, ce serait assez exceptionnel. Mais pas tellement surprenant. Comme en Coupe du monde, l'Allemagne a pour habitude d'aller loin à l'Euro. Mis à part les "bugs" de 1984, 2000 et 2004, il faut compter avec la Mannschaft : six finales, huit présences en demies, ça vous classe une équipe.

L'autre doublé

L'Allemagne - la RFA pour être précis - fut la première équipe à réussir le doublé Euro - Coupe du monde, en 1972 et 1974. Elle fut longtemps la seule puisqu'il a fallu attendre l'Espagne 2008 - 2010 pour retrouver trace d’un tel exploit. En cet été 2016, les Allemands vont tenter de réussir le doublé inversé Mondial - Euro, que les Français avaient réalisé entre 1998 et 2000 et que les Espagnols, encore eux, ont signé entre 2010 et 2012. Pour Joachim Löw et la Mannschaft, ce serait une manière de boucler la boucle. Si tant est que la soif de victoire allemande soit un jour tarie.

Löw pour la cerise

Adjoint de Jürgen Klinsmann jusqu'en 2006, Joachim Löw tient solidement les rênes de l'équipe nationale allemande depuis dix ans maintenant. La consécration, le Bundestrainer l'a connue à Rio de Janeiro le 13 juillet 2014 après avoir régulièrement buté sur l'avant-dernière marche. Ou la dernière. Avec Löw, l'Allemagne n'est pas la plus victorieuse de l'histoire. Mais elle est probablement la plus régulière puisqu'elle a au moins atteint les demi-finales de toutes les compétitions durant lesquelles Löw était sur le banc. Helmut Schön, entre 1964 et 1978, Franz Beckenbauer (1984-1990) et Berti Vogts (1990-1998) peuvent se targuer d'une régularité exceptionnelle, également. Mais, hormis le Kaiser lors de ses six ans de règne, tous ont au moins connu un "coup d'arrêt". Löw, pas encore. Et il rêve de croquer une belle cerise le 10 juillet prochain au Stade de France.

0
0