Panoramic

Ligue 1 - OL - Samuel Umtiti : "Je regarde toutes les listes de Deschamps à la télévision"

Umtiti : "Je regarde toutes les listes de Deschamps à la télévision"

Mis à jourLe 25/02/2016 à 17:04

Publiéle 25/02/2016 à 09:59

Mis à jourLe 25/02/2016 à 17:04

Publiéle 25/02/2016 à 09:59

Article de Martin Mosnier

LIGUE 1 - Samuel Umtiti nous a reçus à Lyon mercredi pour un long entretien. Dans l'ombre des Lacazette et Fekir à Lyon, il reste pourtant l'un des meilleurs défenseurs centraux de L1 et a des objectifs clairs: l'Euro, même s'il n'a jamais été appelé chez les Bleus, et le podium pour l'OL. Ambitieux, il n'exclut pas de rejoindre de nouveaux horizons si son club ne termine pas sur le podium.

Samuel Umtiti est un homme calme et posé. Un caractère très doux devant nos micros, qui cache son ambition. Dans l'entretien qu'il nous a accordé mercredi, à Tola-Vologe, le centre d'entraînement de l'Olympique Lyonnais, le défenseur central des Gones ne se cache pas : conscient de ses progrès, il vise clairement l'Euro - même s'il n'a jamais été appelé en équipe de France - et attend la liste de Didier Deschamps pour la double confrontation face aux Pays-Bas et à la Russie, en mars. Auteur d'une saison remarquable à Lyon, il n'exclut pas de voguer vers de nouveaux horizons cet été si l'OL ne décroche pas le podium.

La semaine dernière, Alexandre Lacazette déclarait que vous méritiez plus d'attention de la part des médias. Avez-vous l'impression de ne pas être jugé à votre juste valeur ?

Samuel UMTITI : Honnêtement, je ne sais pas, je ne regarde pas ce qu'il se dit dans les médias. Je suis sur la continuité de ma saison dernière, j'essaie d'être régulier. Je suis satisfait de mes prestations personnelles. J'ai montré de bonnes choses, mais je suis capable de faire mieux. Je suis peut-être moins exposé qu'Alexandre Lacazette ou Nabil Fekir, mais ce sont eux qui nous font gagner. Les attaquants attirent la lumière. Je ne le vis pas comme une frustration, même si j'aurais préféré être attaquant... Mais je suis défenseur, je fais mon travail. C'est l'essentiel.

01:44
Lacazette : "On ne parle assez d’Umtiti à mon goût" - Eurosport

On vous caricature parfois comme un défenseur très rude dans les duels en oubliant vos qualités de relance.

S. U. : J'ai progressé dans les duels. Je suis plus costaud par rapport à mes débuts. Mais ma qualité première, c'est la relance. Je n'aime pas dégager. Les adversaires le savent et essaient désormais de bloquer ma première passe. Je sens un changement dans leur comportement. Peut-être qu'en France, on aime les défenseurs durs, qui mettent des coups et dégagent loin. Mais les spécialistes savent aussi que j'ai des qualités au niveau de la relance.

01:45
Umtiti : Son style de jeu - Eurosport

Est-ce qu'il s'agit de votre meilleure saison à Lyon ?

S. U. : Dans mon jeu, j'ai progressé par rapport à la saison passée notamment au niveau de la concentration. Pour un défenseur central, c'est important. J'ai gommé mes sautes de concentration et ça m'a permis de franchir un cap.

Est-ce que les propos de Didier Deschamps en octobre dernier vous ont touché ?

02:00
Umtiti, liste noire, Payet, Ruffier : Deschamps vous répond - Eurosport

S. U. : Il a dit ce qu'il pensait. Je ne me suis pas dit que c'était dur. Ça m'a permis de me remettre en question. J'ai des progrès à faire comme il le sous-entend.

" Je ne vais pas me cacher : l'Euro, c'est un objectif"

Vous n'avez jamais été appelé en Bleu. L'Euro est dans moins de quatre mois, est-ce qu'il reste un objectif ?

S. U. : Je n'ai jamais eu de convocation. Je sens que je ne suis pas très loin par rapport à mes performances. Je me donne les moyens d'être sélectionné, mais il y a de grands défenseurs en équipe de France. Je ne vais pas me cacher : participer à l'Euro, c'est un objectif que je me suis fixé cette saison.

01:31
Umtiti : EDF - Eurosport

Est-ce que vous suivrez avec fébrilité la liste pour la double confrontation face aux Pays-Bas et à la Russie ?

S. U. : Je regarde toutes les listes de Didier Deschamps à la télévision. Ce sera pareil pour les Pays-Bas et la Russie.

N'y a-t-il pas une forme d'abattement à ne jamais voir son nom dans la liste ?

S. U. : Il n'y a pas d'abattement, jamais. Il ne faut jamais lâcher même si on n'est pas content, il ne faut pas baisser les bras.

Si l'Euro vous passe sous le nez, serez-vous tenté de répondre favorablement aux appels du pied de la sélection camerounaise ?

S. U. : Le Cameroun, ce n'est pas une option. Ce n'est pas parce que je n'ai pas de sélection en Bleu que j'irai jouer avec les Lions Indomptables. J'assume mon choix jusqu'au bout.

Samuel Umtiti avec Lyon lors de la saison 2015/2016
Samuel Umtiti avec Lyon lors de la saison 2015/2016 - Panoramic
" L'an dernier, on avait, on avait zéro pression"

Dimanche, Lyon affronte le PSG. Vous êtes privé du choc à cause d'un carton jaune que votre club a contesté. Comment vivez-vous cette affaire ?

S. U. : C'était un carton évitable, sur ma première faute du match (le 8e de finale de Coupe de France perdu à Paris, 3-0). Il y a des fautes plus graves, mais c'est l'appréciation de l'arbitre. C'est dur parce que ce sont des matches qu'on attend chaque saison. En plus dans le nouveau stade, c'est vraiment dur.

L'an dernier, au même moment de la saison, Lyon était leader et devançait le PSG d'un point. Comment expliquez-vous l'écart qui s'est creusé en 12 mois ?

S. U. : Cette année, on était plus attendu. On savait que ça allait être plus compliqué avec des matches tous les trois jours, ça a changé des choses. On a eu du mal à s'adapter à ce changement. On a pris du retard.

On a l'impression que l'OL est bien moins insouciant cette saison. N'est-ce pas la base du problème ?

S. U. : C'est certain. On a moins d'insouciance. L'an dernier, on jouait, on avait zéro pression. Personne ne s'attendait à ce qu'on termine deuxième et on prenait du plaisir. Mais le plaisir est revenu depuis janvier. On a évolué, on s'est remis en question.

01:42
Umtiti : Lyon - Eurosport

Mais la deuxième place est déjà à 10 points. Vous y croyez toujours ?

S. U. : Oui. Monaco est loin, mais on est à l'affût.

Si Lyon ne termine pas sur le podium, vous risquez d'avoir des envies d'ailleurs…

S. U. : En fin de saison, il faudra se poser les bonnes questions. Je progresse chaque année et je veux continuer à progresser. Je ne peux pas vous en dire plus. Il y a souvent des contacts, mais il faut simplement démêler le vrai du faux.

Le Real est très intéressé par votre profil. Existe-t-il des contacts avec le club madrilène ?

S. U. : Je ne peux pas en dire plus.

00:24
Umtiti : Son Transfert - Eurosport
0 commentaire
Vous lisez :