AFP

Fifa: le Prince Ali saisit le TAS pour s'assurer de la "transparence" du vote

Candidat à la FIFA, le Prince Ali réclame de la transparence
Par AFP

Mis à jourLe 20/02/2016 à 16:56

Publiéle 20/02/2016 à 16:53

Mis à jourLe 20/02/2016 à 16:56

Publiéle 20/02/2016 à 16:53

Article de AFP

FIFA - Candidat à la succession de Sepp Blatter, le Prince Ali a décidé de saisir le TAS pour réclamer un scrutin lavé de tout soupçon, grâce notamment à des "isoloirs transparents".

Le Prince Ali a saisi le Tribunal arbitral du sport (TAS) samedi afin d'obtenir la mise en place d'un isoloir transparent lors de l'élection du président de la Fifa vendredi et de s'assurer ainsi de la "transparence" du scrutin, a affirmé un de ses avocats parisiens à l'AFP.

Seule solution contre les pressions ?

Selon le prince jordanien, l'un des cinq candidats à la succession du Suisse Joseph Blatter à la tête de l'institution qui dirige le football mondial, ce serait la seule solution pour "assurer la transparence" du vote à Zurich (Suisse), plaide le communiqué de ses avocats.

"Seul un isoloir transparent permettrait de prouver que chaque votant vote bien en son âme et conscience et qu'il n'y pas eu de vote forcé, en empêchant les votants de photographier leur bulletin pour prouver qu'ils auraient bien suivi une éventuelle consigne de vote", a précisé Me Renaud Semerdjian à l'AFP.

Domenico Scala, président de la commission électorale de la Fifa, a "admis" que des votants pourraient "se constituer une preuve de leur vote" en photographiant leur bulletin, avec leur téléphone portable par exemple, assure le communiqué des avocats du Prince Ali, Me Semerdjian et Me Francis Szpiner. Mais il a pourtant "rejeté la demande du Prince Ali", précise le texte signé des deux avocats.

Requête rejetée

"Les votants pourront avoir avec eux leur téléphone mobile dans la salle du congrès mais devront le laisser au moment où ils iront voter", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la Fifa. "Il leur sera interdit de communiquer tout élément visuel lors du vote", a ajouté cette même porte-parole. Contacté par l'AFP, le TAS a indiqué que samedi "à 14h00", il n'avait "rien reçu de la part du Prince Ali ou de son mandataire".

"Nous n'avons pas eu d'information préalable et restons donc dans l'expectative", a ajouté Matthieu Reeb, le secrétaire général du TAS. Selon Me Semerdjian, un isoloir transparent a d'ores et déjà été commandé par le Prince Ali, "à ses frais, et est à la disposition de la Fifa pour le vote de vendredi".

Les autres candidats à l'élection présidentielle de la Fifa vendredi sont le Cheikh Bahreini Salman, l'Italo-Suisse Gianni Infantino (N.2 de l'UEFA), le Sud-Africain Tokyo Sexwale et le Français Jérôme Champagne, ex-secrétaire général adjoint de la Fifa.

Le logo de la FIFA, le 8 octobre 2015, à Zurich
Le logo de la FIFA, le 8 octobre 2015, à Zurich - AFP
0 commentaire
Vous lisez :