2012 FFF Noel Le Graet - AFP
 
Article
commentaires
Football

Le Graët dévoile sa liste

Le Graët dévoile sa liste

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 29/11/2012 à 15:10 -
Par Eurosport - Le 29/11/2012 à 15:10
Noël Le Graët, président de la Fédération française et grand favori à sa propre succession, a présenté jeudi la liste qu'il conduira lors du scrutin du 15 décembre et dont le premier engagement sera de "mieux faire pour le foot français".

"C'est un moment important, qui engage la Fédération pendant quatre ans", a déclaré Noël Le Graët au moment de présenter ses neuf colistiers. Sept d'entre eux (Bernard Désumer, Brigitte Henriques, Denis Trossat, Joël Muller, Alexandre Lacombe, Jacques Rousselot et Michel Mallet) étaient déjà à ses côtés au sein du comité exécutif élu le 18 juin 2011.

Eric Borghini, président du district de Côte d'Azur et spécialiste de l'arbitrage, et Albert Gemmerich, président de la Ligue d'Alsace et ancien international, remplacent au sein de la liste Daniel Pecqueur et Daniel Gacoin, qui n'ont plus de responsabilités fédérales. "Je souhaitais bâtir une équipe complémentaire, qui représente l'ensemble du foot français, avec des présidents de ligues, de districts, des représentants des familles, du football féminin, du football professionnel. Ils ont la vie du football entre leurs mains", a déclaré Le Graët (70 ans).

L'Euro 2016 en ligne de mire

Le président sortant a ensuite dressé un bilan positif de ses 17 premiers mois de présidence: "Les footballs pro et amateur s'entendent bien, quelques dossiers chauds ont été réglés, l'affaire des quotas a été réglée rapidement, l'équipe de France va mieux, les féminines, les A comme les jeunes, ont réussi des résultats inespérés et on a aussi rééquilibré totalement les comptes", a-t-il assuré.

Il a ensuite fixé les grands objectifs du prochain mandat de quatre ans. "Le premier engagement, c'est une action véritable, c'est mieux faire pour le foot français", a-t-il dit. "Ensuite, il y a d'abord l'équipe de France. Aller au Brésil (pour le Mondial 2014, ndlr) c'est indispensable pour le foot français. L'équipe de France revit mais il faut être prudent", a-t-il dit. "Surtout, il y a l'Euro 2016, qui est une chance exceptionnelle pour la France. Je souhaite que les amateurs soient associés à cette fête. Il y aura dans cette optique un budget à disposition des ligues et districts à partir de 2015", a-t-il ajouté.