AFP

A Stoke, Liverpool prend une option sur la finale mais perd trois joueurs

A Stoke, Liverpool prend une option sur la finale mais perd trois joueurs
Par Eurosport

Mis à jourLe 05/01/2016 à 23:55

Publiéle 05/01/2016 à 23:54

Mis à jourLe 05/01/2016 à 23:55

Publiéle 05/01/2016 à 23:54

Article de Eurosport

Liverpool a battu Stoke City (0-1) en demi-finale aller de la League Cup, mardi soir. C'est Ibe qui a marqué en première période (37e) et permis à son équipe de prendre un avantage important en vue du match retour, le 26 janvier à Anfield. Seule fausse note, Lovren et Coutinho sont sortis sur blessures. Kolo Touré a également ressenti des douleurs en fin de match.

Liverpool, dominateur, s'est repris en allant s'imposer (1-0) à Stoke mardi en demi-finale aller de la Coupe de la Ligue, ce qui le place en situation avantageuse avant le retour dans 15 jours. Défaits par West Ham le 1er janvier (2-0), les Reds, qui occupent une indigne 8e place en championnat, peuvent donc toujours espérer décrocher leur 9e sacre dans l'épreuve et leur premier titre depuis celui obtenu en 2012 dans cette même compétition.

L'équipe mixte de Jürgen Klopp n'a pourtant pas eu besoin de se livrer entièrement pour ramener une victoire précieuse du Britannia Stadium. Dès la 37e minute, Ibe, qui a réalisé une entrée très active, a concrétisé la domination des Reds. Ce n'est pourtant pas une soirée parfaite pour leur entraîneur puisque Coutinho (19e) et Lovren (34e) étaient avant cela rapidement sortis sur blessure. L'Allemand, dont l'infirmerie ne désemplit pas actuellement, s'est même tenu la tête lorsque Touré s'est à son tour tenu les adducteurs alors qu'il avait déjà réalisé ses trois changements...

A l'image de la déviation involontaire du passeur décisif Allen, la domination de son équipe a également longtemps été désordonnée. Avec Firmino en faux N.9 jusqu'à l'entrée de Benteke (79e), les Reds, malheureusement comme trop souvent ces derniers temps, n'ont toutefois pas pu se mettre à l'abri.

Stoke condamné à l'exploit

Les Potters, auteurs de plusieurs bonnes séquence en 2e période, n'ont toutefois pu en profiter et c'est finalement le latéral droit Johnson, un ancien d'Anfield, qui s'est montré le plus entreprenant avec ses centres vers Arnautovic ou Shaqiri, ou encore un pointu qui a obligé Mignolet à une belle parade (45e).

Equipe de coups qui a déjà eu la peau de Chelsea et des deux clubs de Manchester cette saison en championnat, la formation de Mark Hugues, 10e en Premier League, devra donc réaliser un nouvel exploit le 26 janvier si elle veut disputer sa première finale depuis son unique sacre en 1972.

Pour cela, il faudra donc enfin battre Liverpool pour la première fois en 116 ans d'opposition dans les différentes coupes nationales. Après avoir déjà sorti deux pensionnaires de l'élite, Bournemouth et Southampton, les Reds, malgré leurs difficultés du moment, pourront eux tranquillement regarder mercredi l'autre demi-finale entre Manchester City et Everton, en rêvant pourquoi pas d'un nouveau derby contre les Toffees en finale, le 28 février.

0 commentaire
Vous lisez :