2013 Liga Real Madrid Ronaldo CR7 - AFP
 
Football > Liga

La sale soirée du Real Madrid et Cristiano Ronaldo à Grenade (1-0)

La sale soirée du Real et CR7

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/02/2013 à 01:24 -
Par Eurosport - Le 03/02/2013 à 01:24
Le Real Madrid s'est incliné samedi à Grenade (1-0), relégable avant cette 22e journée. Cristiano Ronaldo a inscrit le seul but du match... contre son camp. Dimanche, le Barça peut prendre 18 points d'avance en cas de victoire face à Valence.
 

Cristiano Ronaldo se serait bien passé de cette première. Le Portugais, connu pour exécrer la défaite, n'a pu empêcher la défaite du Real Madrid à Grenade (1-0). Pire, il a lui-même précipité le revers des siens en inscrivant contre son camp l'unique but de la rencontre ! Jamais il n'était venu tromper son propre gardien en championnat. Touché à une cheville, CR7 n'était visiblement pas en possession de tous ses moyens. Ce qui ne l'a pas empêché de tenter de faire la différence à lui tout seul. En vain. Les Merengues se sont effondrés collectivement. Ils offrent à Grenade, 18e au coup d'envoi, une victoire inespérée. Le Real, lui, laisse à l'Atlético et au Barça l'occasion de faire un peu plus la différence dimanche.

Si les Madrilènes ont de longue date fait une croix sur le titre de Liga, ils vont devoir s'employer pour revenir sur les Colchoneros après cette cinquième défaite de la saison (la quatrième en Andalousie). Les Merengue, qui payaient sans doute encore leurs efforts consentis face au FC Barcelone lors du "clasico" de Coupe du Roi de mercredi (1-1), sont apparus très émoussés face à un Grenade très bien organisé. En première période notamment, le Real s'est montré dépourvu d'idées. Même Ronaldo errait comme une âme en peine. Et à la 22e minute, les choses empiraient encore pour le Portugais puisqu'il marquait contre son camp, sur un bon corner tiré de la gauche par Nolito, nouveau venu à Grenade en provenance de Benfica.

A partir de l'heure de jeu, les Merengue semblaient enfin émerger de leur torpeur, Ronaldo envoyant le premier tir cadré au gardien Tono à la 58e ! Mais les Andalous tenaient bon, s'offrant même quelques actions dangereuses par le Nigérian Ighalo. Et quand se présentait enfin la balle d'égalisation pour les Merengue, Callejon butait d'abord sur un Tono providentiel, avant que Benzema ne manque l'immanquable face au but grand ouvert (85e). Au final, Lucas Alcaraz, pour son premier match sur le banc grenadin après l'éviction la semaine dernière d'Anquela, s'offrait un début en fanfare, son équipe se donnant de l'air et pointant désormais à la 16e place.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×