2013 barcelone piqué carton rouge - Eurosport
 
Football > Liga

Le Barça avait perdu l'habitude de la défaite

Le Barça avait perdu l'habitude

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 20/01/2013 à 09:58 -
Par Eurosport - Le 20/01/2013 à 09:58
Pour la première fois de la saison, les Blaugranas ont joué à 10 contre 11 et se sont inclinés en Liga, chez la Real Sociedad (3-2). Difficile à digérer.
 

Tito Vilanova est-il aussi bon perdant que Pep Guardiola ? A la tête du Barça depuis sept mois, l'entraîneur catalan a essuyé une première défaite en championnat, samedi face à la Real Sociedad (3-2). "C'est le football", a-t-il commencé par relativiser, sans manquer de féliciter son adversaire du soir. "Ils ont plus mérité cette victoire que nous n'avons démérité, je n'ai rien à reprocher à mes hommes." A l'arbitre en revanche... "L'expulsion (de Gérard Piqué, pour un deuxième carton à la 56e) a tout compliqué", analyse Vilanova. Et l'entraîneur du Barça d'affirmer : "Des fautes comme celle de Piqué, il y en a eu 200 dans ce match." Sous-entendu explicite : le défenseur barcelonais, déjà averti pour antijeu, n'aurait pas dû être expulsé après avoir fauché Vela.

Dans le vestiaire barcelonais, l'opinion est répandue. "Pour moi, il n'y a pas rouge", assène Pedro, évoquant "une décision injuste". Le principal intéressé s'est gardé de tout commentaire, se contentant d'un simple tweet pour exprimer le fond de sa pensée. "@3gerardpique : Saison 2012/13 : Matches Joués 14 | Fautes Commises 7 | Cartons Jaunes 5 | Cartons Rouges 1." Puissant d'Espagne, le Barça est plutôt habitué à la clémence des arbitres. Cette saison, il n'avait encore jamais évolué en infériorité numérique en championnat, Vilanova étant le seul à voir rouge, à Osasuna (2e journée). Iniesta n'est pas passé loin d'imiter son entraîneur et Piqué en commettant une grosse faute malgré un premier avertissement.

Messi : " Il fallait bien que ça arrive "

"Nous avons l'opportunité du 3-0 (Messi échoue sur le poteau) et la Real n'avait pas d'occasions, poursuit Vilanova. A 10, tout a changé. Il fallait continuer à jouer haut et ça coûte de l'énergie." D'autant qu'en face, la Real Sociedad n'a pas épargné le Barça. "Ils ne se sont pas avoué vaincus à 0-2, salue Xavi. Ils auraient mis la même intensité et la même agressivité à 0-3. C'est un adversaire à ne pas négliger, avec un technicien (le Français Philippe Montanier) audacieux." Vilanova appuie son milieu de terrain : "Ces joueurs ont l'habitude de jouer sous pression et ils font tout pour gagner."

A présent, au tour du Barça de retrouver cet esprit de conquête, pour éviter de prolonger une série de deux matches sans victoire (nul 2-2 contre Malaga mercredi en coupe). "Il faudra digérer la défaite", prévient Xavi, le regard déjà tourné vers jeudi et un déplacement en Andalousie pour les quarts de finale retour de la Coupe du Roi. Même tonalité pour Messi : " Il fallait bien que l’on perde un jour. Il n’y a rien de grave. Maintenant nous devons penser à la Coupe du Roi." D'autant que, à en croire Pedro, le Barça n'a "plus le droit à l'erreur contre Malaga."

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×