AFP

Benzema face à Griezmann : un duel qui a largement tourné en faveur du joueur de l'Atlético

Benzema vs Griezmann : un duel qui a largement tourné en faveur du joueur de l'Atlético

Le 27/02/2016 à 21:13

LIGA – Lors du duel au sommet de la 26e journée de Liga, l'Atlético s'est imposé sur la pelouse du Real Madrid (0-1) grâce à un but inscrit par Antoine Griezmann. L'attaquant français a une nouvelle fois su se montrer décisif cette saison. Une prestation qui contraste avec celle de Karim Benzema, qui a réalisé une première période insipide, avant de sortir sur blessure à la pause.

Le contraste s'avère saisissant. Dans le choc de la 26e journée de Liga, l'Atlético de Diego Simeone est allé gagner sur le terrain du Real Madrid grâce à la treizième réalisation cette saison en championnat d'Antoine Griezmann. Comme un symbole, en face, Karim Benzema et ses partenaires sont restés muets. Titulaire au coup d'envoi, l'attaquant des Merengue est même sorti à la pause.

Zinédine Zidane l'avait pourtant assuré avant le début de la partie. Son avant-centre ne ressentait plus la douleur à la hanche qui l'avait contraint à manquer le déplacement le week-end dernier sur la pelouse de Malaga. Mais il faut croire que le sort avait choisi son camp ce samedi, dans l'enceinte de Santiago Bernabéu. Benzema a en effet dû céder sa place au jeune Borja Mayoral après 45 minutes de jeu à cause d'une blessure aux ischio-jambiers. "Il ne pouvait plus sprinter", a affirmé l'entraîneur de la Maison Blanche à l'issue de la partie.

Griezmann, décisif et précieux dans le jeu

Antoine Griezmann a pour sa part réalisé un match de très grande qualité. Tout au long de la partie, l'ancien de la Real Sociedad a souvent décroché, libérant des espaces pour ses coéquipiers tout en se montrant à l'aise sur le plan technique, remisant souvent en une touche de balle pour fluidifier le jeu de son équipe. Avec 87% de passes réussies sur l'ensemble de la rencontre, l'attaquant de l'Atlético a joué juste, perdant peu de ballons en dépit des risques pris. Il a par ailleurs effectué un pressing haut sur le terrain en compagnie de Fernando Torres, répétant inlassablement les efforts sans jamais flancher sur le plan physique. Et c'est même lui qui s'est créé la meilleure occasion de la première période sur un tir puissant déclenché aux abords de la surface (40e).

Ce n'est donc en rien un hasard si le Français a inscrit le but décisif du match à l'issue d'une action qu'il avait lui-même enclenchée. Précis dans sa passe pour Filipe Luis puis au niveau de sa frappe après la remise du Brésilien, Griezmann a une nouvelle fois montré qu'il savait être décisif devant le but, trompant Navas d'un plat du pied puissant au premier poteau. Une prestation qui a suscité les compliments de son entraîneur en conférence de presse : "C'est une bonne chose qu'on exige beaucoup d'Antoine, parce que lui-même a permis aux autres de pouvoir exiger cela de lui. "

Un Benzema décevant avant sa sortie sur blessure

Zinédine Zidane ne pourra pas en dire autant ce samedi de Karim Benzema. Difficile de savoir si l'attaquant du Real a raté son match à cause de la blessure, ou si la douleur ne s'est réveillée que plus tard. Mais ce qui est certain, c'est que l'attaquant du Real Madrid a réalisé une première période particulièrement triste.

Entouré par un Cristiano Ronaldo individualiste et un James rarement dans le ton du match, l'ancien joueur de l'OL a paru bien emprunté, ratant 35% de ses passes et manquant de tranchant devant le but. La faute, aussi, à la paire GodinGimenez, qui ne lui a que rarement laissé des espaces. Et lorsque cela a été le cas, la défense centrale de l'Atlético a fait preuve de ruse pour s'en sortir. A l'image de la faute grossière commise par l'Uruguayen, qui a volontaire accroché l'international tricolore pour l'empêcher de filer au but (31e).

Les deux joueurs ont donc été à l'image de leur équipe respective. A un peu plus de trois mois de l'Euro, ces prestations prennent cependant un autre sens. Si Benzema, pour le moment privé de sélection en raison de l'affaire dite de la sex-tape, ne jouait à l'évidence pas sa place de titulaire chez les Bleus ce samedi, Griezmann a en revanche prouvé, lui, qu'il pouvait prétendre à bien plus qu'un second rôle avec l'équipe de France.

0
0