AFP

Liga - Le FC Barcelone freiné à Villarreal (2-2) après avoir mené 2-0

L'armada barcelonaise a été freinée par Villarreal et ce n'est pas loin d'être un exploit

Le 20/03/2016 à 18:54

Le FC Barcelone a concédé le nul à Villarreal (2-2), dimanche lors de la 30e journée de Liga. Les Catalans avaient deux buts d'avance avant de se faire reprendre par les coéquipiers de Bakambu. Les joueurs de Luis Enrique, qui n'avaient plus perdu de point en Liga depuis le 2 janvier, conservent néanmoins une large avance sur l'Atlético, battu samedi. Le Real, qui reçoit Séville, est à 13 points.

Le Barça n'a pas totalement profité du cadeau de l'Atlético, battu samedi à Gijon (2-1). Les Catalans ont fini par partager les points sur la pelouse de Villarreal (2-2), dimanche après-midi à l'occasion de la 30e journée de Liga. Pourtant, les Blaugrana, bien aidés par des décisions arbitrales favorables en première période, avaient fait le break grâce à Ivan Rakitic et Neymar. Mais ils n'avaient pas prévu la réaction d'orgueil de Villarreal dans le second acte. Les joueurs de la banlieue de Valence ont fait leur retard en moins de dix minutes par l'intermédiaire de Cédric Bakambu et.. Jérémy Mathieu (contre son camp). Moins à l'aise qu'à son habitude, le Barça est tombé sur un os, mais conserve 9 points d'avance sur l'Atlético Madrid en tête du championnat.

Des décisions arbitrales contestées et contestables

Villarreal a de la ressource et du caractère. Beaucoup d'équipes auraient lâché prise après les 45 premières minutes, mais pas le sous-marin jaune. A l'aise en début de rencontre grâce à leur pressing intense, les joueurs de Marcelino ont été freinés par plusieurs décisions arbitrales assez incompréhensibles.

José Maria Sanchez Martinez, l'arbitre de la rencontre, ne s'est pas fait beaucoup d'amis au Madrigal dimanche. Ses décisions farfelues ont pénalisé Villarreal. Et Gerard Piqué ne pourra pas dire le contraire. Averti une première fois pour une main dans l'entrejeu (16e), le défenseur espagnol a récidivé quelques minutes plus tard sans être puni (23e). Le carton rouge lui pendait au nez, il l'a échappé belle. Entre ces deux péripéties, Ivan Rakitic en a profité pour ouvrir le score alors que Villarreal s'était procuré plusieurs occasions dangereuses (0-1, 20e).

Frustrés après la non-exclusion de Gerard Piqué, les joueurs de Marcelino (exclu par l'arbitre pour protestations) ont laissé éclater leur colère après le penalty très généreux accordé à Neymar. Le Brésilien s'est laissé tomber en exagérant un contact avec Sergio Asenjo avant de se faire justice lui-même (0-2, 41e).

L'entrée malheureuse de Mathieu

Touché mais pas coulé, le sous-marin jaune s'est rebiffé après la pause. Un peu moins inspiré offensivement, le Barça a laissé quelques espaces derrière et Villarreal a su exploiter les failles en développant un jeu direct et sans complexe. Sur une percée de Denis Suarez, Cédric Bakambu a réduit le score avec de la réussite (1-2, 57e). L'ancien Sochalien, auteur d'un match plein, a donné le tournis à la charnière Piqué-Mascherano. Mais c'est finalement Jérémy Mathieu qui a libéré le Madrigal en déviant un corner dans sa propre cage (2-2, 63e) quelques minutes après son entrée en jeu (56e).

C'est la deuxième fois cette saison que le Barça se laisse rejoindre en Liga après avoir mené 2-0 (après un nul 2-2 au Camp Nou contre le Deportivo). Le quatrième du classement n'a pas hésité à donner des coups (8 cartons jaunes) pour casser le rythme et les longues possessions catalanes. Sans un grand Claudio Bravo, le Barça aurait même pu repartir bredouille de son déplacement. La remarque vaut aussi pour Villarreal qui a vu Sergio Asenjo magnifiquement repousser les tentatives insistantes de la MSN en fin de rencontre. Pour une fois, le trio magique des Catalans n'a pas fait la différence. Un fait assez rare pour être souligné.

0
0