AFP

A Gijon (1-3), le Barça expédie les affaires courantes et s'envole vers le titre

Le Barça expédie les affaires courantes et s'envole vers le titre

Mis à jourLe 17/02/2016 à 20:58

Publiéle 17/02/2016 à 20:22

Mis à jourLe 17/02/2016 à 20:58

Publiéle 17/02/2016 à 20:22

Article de Cyril Morin

LIGA - En déplacement à Gijon pour un match en retard de la 16e journée, le FC Barcelone s'est tranquillement imposé (1-3), avec un doublé de Messi et un but de Suarez. Sans être brillants, les Blaugrana prennent six points d’avance sur l’Atletico et s’envolent doucement vers le titre.

Luis Enrique l’avait affirmé en conférence d’avant-match : "Une victoire nous permettrait de faire un grand pas vers notre objectif". Après la victoire du FC Barcelone ce mercredi sur le terrain du Sporting Gijon (1-3), l’entraîneur des Catalans devrait être satisfait. À défaut d’être brillants comme le week-end dernier contre le Cela Vigo (6-1), les Barcelonais ont fait le travail et prennent six points d’avance sur l’Atletico Madrid. Ils enchaînent également un 31e match sans défaite et permettent à Lionel Messi de marquer encore un peu plus l’histoire de la Liga.

Messi, 300e rugissante

Pour son 334e match en Liga, Lionel Messi a marqué ses 300 et 301e buts. À la 25e, c’est d’une frappe enroulée qu’il a trompé Ivan Cuellar, le gardien de Gijón (0-1). Bis repetita à la 30e minute avec un pointu inspiré suite à un gros travail de Suarez (1-2). Entretemps, Carlos Castro avait égalisé sur un contre rondement mené (1-1, 26e).

Messi 301 buts en Liga visuel

Les penalties, seul défaut barcelonais

Après le doublé de Messi, le Barça a temporisé et a géré les affaires courantes. Tellement géré que Suarez a raté son penalty après une faute du gardien asturien sur Neymar (60e). Un peu trop facile, il a permis à Cuellar de sortir sa tentative. Un mal récurrent pour les Blaugrana puisqu’ils ont manqué le moitié de leurs penalties cette saison.

L’Uruguayen s’est rattrapé un peu plus tard en enveloppant parfaitement une frappe du gauche dans le petit filet opposé, avec l’aide du poteau (1-3, 66e). Son 40e but en Liga depuis son arrivée.

Du côté de Gijón, la prestation du jeune Halilovic face à son club formateur a été à la hauteur des attentes. Actif, il a permis à son équipe quelques contres bien sentis sans réellement mettre en danger Claudio Bravo. Sans être aussi spectaculaire qu’à l’accoutumée, Barcelone prend donc le large au classement avec six points d’avance.

Pour l’Atlético et le Real, il va devenir très dur d’aller les chercher désormais. Et c’est visiblement ce que voulait Luis Enrique.

0 commentaire
Vous lisez :