AFP

Liga - 23e journée : L'Atlético Madrid renverse Eibar (3-1) et revient à hauteur du Barça

Renversant, l'Atlético s'est remis la tête à l'endroit après sa défaite contre le Barça

Le 06/02/2016 à 18:39

LIGA - Mené au score par Eibar, l'Atlético a trouvé les ressources pour renverser la vapeur en deuxième période (Gimenez 56e, Saul 63e, Torres 91e) et s'imposer à domicile, samedi après-midi (3-1). Avec ce succès, les Colchoneros reprennent leur marche en avant et reviennent à hauteur du Barça, en tête du championnat. Mais avec deux matches de plus au compteur par rapport aux Blaugrana.

L'Atlético se relance et reste dans la course au titre. Récemment battus par le Barça dans le choc de leur dernière sortie en Liga (2-1), les joueurs de Diego Simeone ont su réagir et s'imposer à domicile devant Eibar lors de la 23e journée (3-1). Mais cela n'a pas été pas facile du tout. A la peine en défense en raison des suspensions de plusieurs titulaires habituels et longtemps impuissants devant, les Colchoneros ont réussi à bien réagir devant des Basques accrocheurs. Si Keko a ouvert le score (46e), Gimenez (56e) et Saul (63e) ont su lui répondre sur corner avant que Fernando Torres ne plie le tout en toute fin de match (90e+1). Les Colchoneros reviennent à hauteur du Barça, qui compte toutefois deux matches en moins. Mais les Madrilènes comptent surtout quatre longueurs d'avance sur le Real Madrid, qui se rendra à Grenade dimanche.

La défaite devant les Barcelonais avaient laissé des traces dans les têtes des joueurs de l'Atlético mais aussi provoqué les absences de Filipe Luis, Diego Godin et Juanfran. Si le Français Lucas Hernandez, 19 ans, en a profité pour débuter au poste d'arrière gauche, ses partenaires ont sérieusement manqué de repères et d'automatismes. Yannick Carrasco s'est bien démené sur son côté gauche mais, comme contre le Barça, les Colchoneros ont longtemps sérieusement manqué de puissance offensive et n'ont jamais réussi à bousculer leurs adversaires dans une terne première période. Une mauvaise habitude à domicile depuis le début de l'année 2016.

100e but avec l'Atlético pour El Nino

Les hommes de Simeone voulaient hausser le ton à la reprise mais ils ont été plombés d'entrée par une grossière erreur de Saul devant sa surface qui a permis à Sergio Keko, ancien de la maison, d'ouvrir le score (46e). La défense centrale des Colchoneros s'est rachetée rapidement en s'imposant devant le but adverse sur corner. José Gimenez a égalisé d'une tête au premier poteau (1-1, 56e) et Saul Niguez a également donné l'avantage aux siens de la tête (2-1, 63e).

Les entrées en jeu d'Oliver Torres et de Luciano Vietto (60e) ont aussi permis aux locaux de trouver enfin cette percussion qui faisait tant défaut. Longtemps esseulé, Antoine Griezmann a pu bénéficier d'un soutien appréciable. Fernando Torres a remplacé Carrasco pour le dernier quart d'heure et s'est vite signalé en contre (78e et 81e). Il a finalement signé son 100e but avec l'Atlético en se jetant aux six mètres sur un centre de Vietto. Après deux défaites et deux nuls en championnat et en Coupe du Roi, l'Atlético rugit de nouveau.

0
0