AFP

LIGA - Neutralisé par Villarreal (0-0), l'Atlético de Madrid perd également du terrain sur Barcelone

Neutralisé par Villarreal, l'Atlético perd également du terrain sur Barcelone

Mis à jourLe 26/02/2016 à 17:28

Publiéle 21/02/2016 à 22:22

Mis à jourLe 26/02/2016 à 17:28

Publiéle 21/02/2016 à 22:22

LIGA - Tenu en échec à domicile par Villarreal (0-0), dans le choc de la 25e journée, l'Atlético de Madrid a laissé échapper deux points importants dans la course au titre. Les coéquipiers d'Antoine Griezmann, muet, pointent désormais à huit points du FC Barcelone au classement. Villarreal reste 4e avec 49 points.

La bonne affaire, elle est pour le Barça. Avec le nul de l'Atlético sur sa pelouse contre Villarreal (0-0) et la contre-performance du Real Madrid à Malaga (1-1) dimanche, le Barça est sorti comme le grand gagnant de la 25e journée de Liga. Les Colchoneros (à 8 points) et les Merengue (à 9 longueurs) ont hypothéqué leur chance de titre. Face à une équipe de Villarreal toujours aussi solide, les hommes de Diego Simeone n'ont pas trouvé la solution pour torpiller le "sous-marin jaune".

Les deux meilleures défenses de la Liga ont été fidèles à leur réputation. Sur la pelouse di Vicente-Calderon, l'accent avait été mis sur la solidité et la vigilance. L'Atlético Madrid et Villarreal n'ont pris aucun risque. Pendant 90 minutes, les deux formations, troisième et quatrième au coup d'envoi, se sont neutralisées dans un match très pauvre en occasions de but.

Hormis une tête hors-cadre d'Antoine Griezmann (42e) à quelques encablures de la fin de la première période et un rush de Luciano Vietto dans les arrêts de jeu (90e + 2), l'Atlético s'est montré très fébrile offensivement à trois jours de son déplacement sur la pelouse du PSV Eindhoven en huitième de finale aller de la Ligue des champions. En face, Villarreal a fait le métier en défendant le point qu'il était venu chercher. Impérial dans les airs, Alphonse Aréola a multiplié les interventions. Le gardien français était à son aise sur la pelouse de l'Atléti.

Griezmann muet depuis cinq matches

Même si les Madrilènes ont été globalement plus dangereux que leurs adversaires du soir, ils ont cruellement manqué de créativité dans les trente derniers mètres. Aligné en pointe, Fernando Torres a passé son temps à dévier des ballons de la tête pour… personne. La faute à une défense de Villarreal appliquée et extrêmement vigilante. Le pressing opéré par Bruno Soriano et Tomas Pina au milieu a particulièrement gêné Koke et Gabi. Les deux milieux espagnols, toujours acculés, n'ont pas pu avoir leur rôle de rampe de lancement pour leurs attaquants.

Le trio madrilène s'est fait museler de bout en bout. A l'image d'un Antoine Griezmann en manque de réussite et d’inventivité. Le Français, qui n'a plus trouvé le chemin des filets en Liga depuis 5 rencontres, a livré une performance décevante. Beaucoup de déchet, de ballons perdus et de mauvais choix pour l'international tricolore. Diego Simeone a stoppé les frais à l'heure de jeu en sortant l'attaquant des Bleus pour donner sa chance à Oliver Torres. Pour le conserver avant le rendez-vous européen face au PSV ou pour le punir de son faible rendement ? Peut-être un peu des deux. Avec ce nul concédé à domicile et ce cadeau fait au Barça, l'Atlético Madrid a probablement fait une croix sur le titre de champion d'Espagne.

0 commentaire
Vous lisez :