AFP

Liga : L'Atlético Madrid s'impose à Valence (1-3) et reste à huit points du Barça

L’Atlético, c’est toujours aussi costaud

Mis à jourLe 06/03/2016 à 23:31

Publiéle 06/03/2016 à 22:20

Mis à jourLe 06/03/2016 à 23:31

Publiéle 06/03/2016 à 22:20

Article de Damien Dorso

LIGA - L'Atlético Madrid s'est facilement imposé à Mestalla (1-3) dimanche soir, contre un FC Valence poussif. Antoine Griezmann a une nouvelle fois ouvert le score (24e) avant que Cheryshev n'égalise dans la foulée (28e). Mais les Colchoneros ont fini par faire la différence dans les vingt dernières minutes (Torres 72e, Carrasco 85e). Ils restent à huit points du Barça.

Les Colchoneros confirment encore et s'accrochent. Les joueurs de l'Atlético Madrid sont allés chercher une belle et précieuse victoire à Valence dans le cadre de la 28e journée de Liga (1-3). Plus consistants, plus performants et plus sérieux, les Colchoneros enchaînent une troisième victoire de suite en championnat grâce à Antoine Griezmann (24e), Fernando Torres (72e) et Yannick Carrasco (85e). Denis Cheryshev avait égalisé pour les Valencians (28e). Ils restent à ainsi à huit longueurs du leader barcelonais et remettent leur voisin du Real, 3e, à quatre longueurs. Toujours aussi fébrile dans son antre de Mestalla, Valence est bloqué en 11e position.

Fidèles à leur identité de jeu, les visiteurs madrilènes ont tout de suite mis leurs adversaires sous pression en remportant la plupart des duels au milieu de terrain. A charge ensuite à Griezmann et Vietto de bonifier la volonté offensive des Colchoneros, même si l'Argentin a trop souvent manqué de précision (15e, 20e, 33e, 41e). Le Français, lui, a d'abord buté sur Diego Alves (20e) avant de le tromper d'une frappe précise à ras de terre de 25 mètres dans l'axe (0-1, 24e).

Coaching payant pour Simeone, pas pour Neville

Pris à la gorge, les Valencians ont pourtant réussi à vite répliquer par l'intermédiaire de Denis Cheryshev. Le Russe prêté par le Real Madrid a égalisé au bout d'une jolie action collective (1-1, 28e). Il aurait même pu récidiver dix minutes plus tard sur une offensive similaire, mais a raté la cible. Valence n'a pas su confirmer ce réveil collectif après la pause et a de nouveau subi la détermination des hommes de Simeone en seconde période. Les joueurs de Neville ont même commencé à commettre trop de fautes, notamment sur Vietto, qui a vu Diego Alves détourner sa reprise sur la transversale (60e).

Touché, Cheryshev a dû céder sa place et les locaux ont perdu un sérieux atout (61e). Simeone, lui, a audacieusement lancé Fernando Torres (63e) puis Yannick Carrasco (68e). Oublié au second poteau sur un corner, El Nino a efficacement redonné l'avantage aux visiteurs (1-2, 72e) avant l'entame du dernier quart d'heure. Carrasco, lui, a sanctionné l'option audacieuse de Neville qui avait choisi de lancer Negredo (84e) malgré l'expulsion de son défenseur central Santos (81e). Le Belge s'est faufilé dans la zone de vérité puis a trompé un Diego Alves totalement hors du coup sur son tir à ras de terre (1-3, 85e). Comme il y a une semaine devant Bilbao, Valence perd à domicile en prenant trois buts.

0 commentaire
Vous lisez :