AFP

Liga : Le Real Madrid pulvérise le Celta Vigo avec un quadruplé de Ronaldo (7-1)

Auteur d'un quadruplé en 26 minutes, Ronaldo s'est fâché et le Real s'est promené

Mis à jourLe 05/03/2016 à 18:27

Publiéle 05/03/2016 à 17:48

Mis à jourLe 05/03/2016 à 18:27

Publiéle 05/03/2016 à 17:48

LIGA - Une semaine après la défaite dans le derby, le Real Madrid et Cristiano Ronaldo se sont fâchés contre le Celta Vigo, pulvérisé 7-1 à Bernabeu samedi après-midi. Le Portugais, au centre d'une polémique cette semaine, a inscrit quatre buts (50e, 58e, 64e, 76e). Les Merengue reviennent ainsi à un point de l'Atlético, 2e, qui jouera dimanche soir à Valence en clôture de la 28e journée.

Exceptionnel Cristiano Ronaldo. Auteur d'un quadruplé, samedi à Santiago-Bernabeu, le Portugais a été le principal protagoniste de la très large victoire du Real Madrid face au Celta Vigo (7-1). Ce succès permet aux hommes de Zinedine Zidane de revenir provisoirement à un point de l'Atlético de Madrid au classement. Les Colchoneros seront eux en danger sur la pelouse de Mestalla, face à Valence, dimanche soir.

Auteur de son quadruplé en vingt-six minutes chrono lors de la seconde période, CR7 a dépassé le record du légendaire Telmo Zarra (251 buts marqués en Liga) lors de cette rencontre à grand spectacle. Avec désormais 252 buts à son actif en Liga, Ronaldo n'a plus que Lionel Messi, et ses 304 buts, devant lui. Il a également frappé un grand coup pour le classement des buteurs. Le voilà désormais seul en tête de ce classement honorifique avec 27 réalisations. Luis Suarez, son principal concurrent, est à deux unités derrière.

Bale buteur pour son grand retour, Casemiro maître du milieu

Auteur d'un premier but exceptionnel après la pause, après une une frappe tentée dès 25 mètres qui a lobé Ruben (50e), Ronaldo a alourdi la marque après une véritable réaction d'orgueil. Touché à la cheville gauche lors d'un duel avec Hugo Mallo, le Portugais est resté un moment à terre, fait une belle frayeur grandeur nature au Bernabeu, avant de se relever. La suite, c'est un coup franc en pleine lucarne (58e), une reprise du pied droit dans la surface sur un centre de Lucas Vàzquez (64e) et un coup de tête parfaitement exécuté sur un corner de Jesé (76e). Le Real a été complètement déchaîné lors de la dernière demi-heure de la partie.

C'est tout le paradoxe de cette rencontre.Très moyen en première période, et gêné par le gros pressing du Celta, le Real Madrid ne s'est libéré qu'après le but exceptionnel du Portugais, celui du 2-0. Avant que CR7 ne régale le Bernabeu, Pepe avait ouvert le score sur corner juste avant la pause (41e). Mais à ce moment-là, les Madrilènes, sans Marcelo, James, Varane et Bale au coup d'envoi n'en menaient pas large et semblaient sur un fil défensivement. Malgré toute sa fougue et sa faculté de bien évoluer en contre, le Celta a lui explosé en vol. Les Galiciens, qui ont sauvé l'honneur grâce à Iago Aspas (62e), n'avaient plus encaissé sept buts en Liga depuis 1959 et une défaite 9-0 face à l'Athletic Bilbao.

Avant d'affronter l'AS Rome en 8e de finale retour de la Ligue des champions, mardi prochain (succès 0-2 à l'aller), le Real Madrid a compté les bonnes nouvelles. En premier lieu : le retour de Gareth Bale. Disparu depuis le 17 janvier dernier après une blessure au mollet gauche, le Gallois a retrouvé la compétition et... le chemin des filets (81e). Privés de Toni Kroos et Lukas Modric dans l'entrejeu, le Real a également pu se satisfaire de la bonne prestation de Casemiro en position de milieu défensif. Le Real aime le beau jeu et les buts mais le Brésilien a lui aussi apporté sa pierre à l'édifice.

0 commentaire
Vous lisez :