Imago

Luis Enrique l'avoue, il aurait trop peur de frapper un penalty façon Cruyff comme Messi l'a fait

Luis Enrique l'avoue, il aurait trop peur de frapper un penalty façon Cruyff comme Messi l'a fait
Par AFP

Le 15/02/2016 à 10:55

LIGA - Pour Luis Enrique, entraîneur du FC Barcelone, Lionel Messi a frappé son penalty à la Cruyff pour régaler le Nou Camp, dimanche. Mais lui-même ne s'y risquerait pas, de peur de se louper.

L'entraîneur du FC Barcelone Luis Enrique a déclaré qu'il "ne se risquer(ait) pas" à frapper un penalty indirect comme l'a fait Lionel Messi dimanche contre le Celta Vigo (6-1), décalant un partenaire à l'image du geste immortalisé par Johan Cruyff en son temps.

Ayant obtenu un penalty à la 81e minute de jeu au Camp Nou, Messi l'a tiré d'une manière inhabituelle qui fera sans doute le tour du monde : au lieu de frapper pour tenter d'inscrire le 300e but de sa carrière en Liga, l'Argentin a préféré décaler le ballon sur sa droite pour Luis Suarez, qui a inscrit son troisième but de la soirée.

"Je ne m'y risquerais pas, parce que je marcherais sans doute sur le ballon et je glisserais. Mais je ne tirais pas les penalties", a ironisé en conférence de presse Luis Enrique, qui a notamment porté le maillot du Barça en tant que joueur. Il a rappelé au passage qu'un autre ancien attaquant barcelonais, Johan Cruyff, avait déjà frappé ainsi un penalty. C'était en 1982 et le Néerlandais portait le maillot de l'Ajax Amsterdam contre Helmond Sport : il avait fait la passe à un équipier, lequel lui avait remis le ballon aussitôt pour lui permettre de marquer.

La passe était en fait pour Neymar

"C'est une manière autorisée de le frapper", a ajouté Luis Enrique pour parer par avance aux éventuelles critiques concernant un manque de respect envers l'adversaire. "Comme c'est une situation qui va générer un très grand débat (...), cela plaira à certains et pas à d'autres. Mais les joueurs du Barça, en plus d'essayer de gagner des titres, essaient de prendre du plaisir et de faire profiter les socios (supporteurs-actionnaires) d'une manière sportive et spectaculaire. C'est comme ça", a-t-il ajouté.

Interrogé en zone mixte, l'attaquant brésilien Neymar, troisième larron du trio offensif "MSN" (Messi-Suarez-Neymar), a révélé que le décalage de Messi aurait dû être pour lui mais que Suarez, plus proche du ballon, en avait finalement profité.

"Le penalty était pour moi. Nous nous étions entraînés mais Luis Suarez était plus proche et ce n'est pas grave, il a marqué et l'action s'est bien déroulée", a expliqué Neymar à la presse, saluant l'altruisme de Messi, qui a laissé passer l'occasion de marquer son 300e but en Liga. "Nous sommes très généreux entre nous. Nous nous apprécions beaucoup et notre amitié est le plus important. Ce n'est pas important de savoir qui marque, l'important c'est que le Barça gagne", a conclu la star brésilienne.

0
0