AFP

Maudit, Sergio Canales se refait les croisés

Maudit, Canales se refait les croisés
Par AFP

Mis à jourLe 30/12/2015 à 19:46

Publiéle 30/12/2015 à 19:09

Mis à jourLe 30/12/2015 à 19:46

Publiéle 30/12/2015 à 19:09

Article de AFP

Touché au genou mercredi sur la pelouse du Real Madrid, le milieu offensif espagnol Sergio Canales souffre certainement de la troisième rupture des ligaments croisés de sa jeune carrière.

En pleurs, Sergio Canales a revécu un drame qu'il connaît bien. Mercredi, sur la pelouse de Santiago Bernabeu, le milieu offensif de la Real Sociedad Sergio Canales, blessé lors de la défaite contre le Real Madrid (3-1), a probablement été victime d'une nouvelle rupture d'un ligament croisé du genou gauche, a annoncé le club basque, qui devrait être privé du joueur plusieurs mois. Canales, déjà deux fois victime de ce type de blessure pendant sa carrière, est sorti sur civière peu avant la pause.

"Canales: l'examen médical réalisé est compatible avec une rupture du ligament croisé antérieur du genou gauche, a fait savoir la Real Sociedad sur Twitter. Des examens complémentaires seront menés pour obtenir un diagnostic définitif."

" Après tout ce qu'il a vécu dans sa carrière..."

C'est un gros coup dur pour le joueur de 24 ans, considéré à ses débuts comme l'une des grandes promesses du football espagnol mais freiné ces dernières années par une série de graves blessures. En 2011, l'ancien joueur du Real Madrid, qui évoluait alors à Valence, s'était déjà rompu un ligament du genou droit et avait été absent six mois. A son retour sur les terrains, il avait rechuté en se blessant à nouveau à cette même articulation en 2012.

"Nous sommes très tristes pour Sergio, a commenté en conférence de presse l'entraîneur de la Real, Eusebio Sacristan. Après tout ce qu'il a vécu dans sa carrière, cela se produit à un moment où il avait beaucoup de fluidité et de maturité dans son jeu. C'est un coup dur pour lui. Mais il a su se remettre de deux blessures et il va se battre pour revenir et rejouer au football", a-t-il ajouté.

0 commentaire
Vous lisez :