AFP

Porté par un nouveau but d'Antoine Griezmann, l'Atlético enchaîne

Porté par un nouveau but de Griezmann, l'Atlético enchaîne

Mis à jourLe 13/03/2016 à 00:00

Publiéle 12/03/2016 à 22:26

Mis à jourLe 13/03/2016 à 00:00

Publiéle 12/03/2016 à 22:26

LIGA - Derrière un inaccessible Barça, l'Atlético Madrid ne s'en laisse pas compter. Grâce à Niguez, Griezmann et Correa, les Colchoneros ont débordé La Corogne (3-0), samedi, et mis au moins provisoirement le Real, troisième, à sept points.

L'Atlético garde le rythme. Faciles vainqueurs du Deportivo La Corogne (3-0), samedi soir au Vicente-Calderon, les hommes de Diego Simeone ont signé un succès important dans l'optique de la 2e place en Liga. Grâce à cette victoire logique, ils reviennent à huit points du FC Barcelone, large vainqueur de Getafe plus tôt dans la journée (6-0) et laissent provisoirement le Real Madrid, qui se déplacera à Las Palmas dimanche (20h30), à sept unités.

Titulaire au sein de l'attaque madrilène, Antoine Griezmann a marqué le deuxième but de son équipe après la pause (60e). Remplacé quelques minutes après, il a inscrit son 16e but de la saison en Liga et confirmé son retour en forme. Avant que le Français ne mette les siens à l'abris, Saul Niguez avait ouvert le score (18e). Angel Correa (83e) a ajouté le dernier but en fin de rencontre.

Griezmann et Ferreira-Carrasco ont fait plaisir au public du Calderon

Pour remporter sa quatrième victoire consécutive en Liga, l'Atlético n'a pas forcé plus que ça son talent. En totale maîtrise de cette rencontre du début à la fin, le club madrilène a accéléré le tempo quand il l'a voulu, surtout en seconde période où le Depor a laissé quelques espaces. Peu dangereux dans l'ensemble, le club galicien, qui n'a toujours pas gagné un match en 2016, n'a pas su concrétiser ses deux meilleures chances de la partie : la frappe lointaine et non-cadrée de Celso Borges (29e) et la reprise de Fede Cartabia (63e) contrée elle de justesse par l'excellent Saul, toujours aussi précieux dans l'entrejeu madrilène.

Outre la bonne prestation de Saul aux côtés de Gabi et Koke, l'Atlético a pu compter sur un Antoine Griezmann inspiré dans le jeu en décrochage et un Yannick Ferreira-Carrasco qui a eu beaucoup d'impact sur son côté gauche. Un peu maladroit, malgré sa bonne volonté, le Belge a de nouveau délivré une prestation intéressante, une semaine après son retour à la compétition lors du succès à Mestalla face à Valence (1-3). Ovationné par le public du Calderon, l'ancien joueur de l'AS Monaco a encore marqué des points aux yeux de Diego Simeone. Le reste de l'équipe a également très bien tourné. A trois jours de son 8e de finale retour en Ligue des champions face au PSV (0-0 à l'aller), l'Atlético avait besoin d'une répétition générale réussie.

Antoine Griezmann buteur lors d'Atlético Madrid - La Corogne en Liga le 12 mars 2016
0 commentaire
Vous lisez :