AFP

Pour Domenech, Zidane est "un mythe" mais pas "un gentil mec"

Pour Domenech, Zidane est "un mythe" mais pas "un gentil mec"

Mis à jourLe 07/01/2016 à 12:36

Publiéle 07/01/2016 à 12:28

Mis à jourLe 07/01/2016 à 12:36

Publiéle 07/01/2016 à 12:28

Article de Glenn Ceillier

Raymond Domenech s'est exprimé dans un long entretien au Monde sur l'arrivée de Zinédine Zidane sur le banc du Real Madrid. L'ancien sélectionneur des Bleus attend de voir la suite avec une certaine envie. Et notamment d'assister à la réaction de Zizou quand un joueur du Real se fera expulser.

Raymond Domenech attend la suite. Avec une certaine impatience sûrement. Comme tout amateur de football, l'ancien sélectionneur des Bleus a suivi avec attention la nomination de Zinédine Zidane à la tête du Real Madrid. Forcément, cela ne l’a pas laissé insensible, lui qui a dirigé Zizou en Bleu et a échoué en finale de la Coupe du monde 2006 avec lui. Il n'est cependant pas forcément tendre avec son ancien protégé. "Dieu est revenu ! C’est beau ! C’est ahurissant ce battage médiatique", lâche Domemech, ce qui donne tout de suite le ton de ce long entretien accordé au Monde.

Tout au long de l'interview, l'ancien patron des Bleus oscille entre éloges sur la "légende" Zidane – ce "dieu humain" comme il aime le définir - et petites piques. Pour lui, Zizou est ainsi "un mythe capable de susciter des émotions chez les gens et pas seulement positives. Ce n’est pas une star lisse, ce n’est pas un gentil mec. Il est capable de tout, et c’est ce qui en fait un dieu humain."

Zinedine Zidane avec Raymond Domenech en 2006
Zinedine Zidane avec Raymond Domenech en 2006 - AFP

" On verra comment il réagira en tant qu’entraîneur si un jour un mec pète les plombs"

Sur le fond, Raymond Domenech se montre d'ailleurs assez optimiste pour le nouvel entraîneur du Real Madrid. "Je pense qu’il peut réussir car le métier a changé", annonce-t-il. Mais il enchaîne expliquant sa vision. Et là, c’est un peu moins bienveillant : "Aujourd’hui, il y a quelqu’un pour préparer les séances d’entraînement, il y a quelqu’un pour s’occuper de la préparation physique… à la place de l’entraîneur". Sous-entendu : à son époque, l’histoire était différente…

D'ailleurs maintenant que Zidane l'a rejoint de l'autre côté, Domenech prévient : "Il n'est plus intouchable", lâche-t-il avant de s'expliquer : "Désormais, Zidane va être jugé sur ses résultats. S’il est champion, sa légende va se renforcer. Mais si ce n’est pas le cas, ce sera une autre histoire". Il y a un moment où l'ancien sélectionneur tricolore attend d’ailleurs plus particulièrement son ancien meneur de jeu. Et c’est lié à leur histoire commune qui a mal fini : "On verra comment il réagira en tant qu’entraîneur si un jour un mec pète les plombs et fout en l’air tous ses plans, ses projets de jeu", annonce Domenech.

Visiblement, il est encore marqué au fer rouge par cette expulsion de Zidane en finale de la Coupe du monde suite à son coup tête sur Marco Materazzi. Mais s'il a encore cet épisode en travers de la gorge, il voit un bel avenir pour Zizou. Un avenir sur le banc des Bleus : "Il n’y a pas plus légitime que lui pour remplacer Didier Deschamps. Et le jour où Didier arrêtera, c’est lui qui prendra sa succession", conclut-il.

0 commentaire
Vous lisez :