AFP

L'Atlético Madrid d'Antoine Griezmann, buteur, domine le FC Séville (3-1)

L'Atlético de Griezmann n'est plus très loin du podium

Le 19/03/2017 à 18:01Mis à jour Le 19/03/2017 à 18:36

LIGA - L'Atlético Madrid a réussi une belle opération dans la course à la 3e place en battant le FC Séville (3-1). Les Colchoneros ne sont plus qu'à deux longueurs des Andalous. Antoine Griezmann a signé sa 14e réalisation d'un magistral coup franc, dans la lucarne.

L'Atlético fonce sur le FC Séville. Vainqueur logique du club andalou (3-1), dimanche après-midi au Vicente Calderon, le club madrilène a fait une excellente opération comptable au classement avant la trêve internationale. Grâce à ce succès probant et maîtrisé, l'équipe de Diego Simeone s'est donc rapprochée à deux points de la 3e place, actuellement occupée par les hommes de Jorge Sampaoli, en pleine déconfiture depuis le début du mois de mars (trois matches sans victoire).

L'Atlético a pu compter sur un très grand Antoine Griezmann. Le Français a d'abord délivré une passe décisive pour Diego Godin (1-0, 37e). Il a ensuite envoyé un coup franc interstellaire dans la lucarne de Sergio Rico, à l'heure de jeu (2-0, 61e). Pour, enfin, être à l'avant-dernière passe du dernier but marqué par Koke (3-0,77e).

Sale semaine pour Séville

Les Madrilènes ont montré un bien meilleur visage que lors de leur sortie en Ligue des champions, face au Bayer Leverkusen (0-0), mercredi dernier. Disciplinés tactiquement, ils ont fait le jeu dans un premier temps, avant de dérouler un football meurtrier en contre et parvenir à ses fins. C'est sur des actions de ce genre que les Colchoneros sont d'ailleurs allés chercher les deux coups de pied arrêtés qui lui ont permis de prendre l'avantage, puis de se mettre à l'abris dans cette rencontre.

Muselé dans l'entrejeu, le FC Séville a complètement perdu pied après le deuxième but madrilène, avant de se reprendre en toute fin de match grâce à l'impulsion du remuant Joaquin Corra, auteur du but du 3-1 à la 85e minute. Peu dangereux devant, pas assez créatif pour surprendre un Atlético jamais poussé dans ses derniers retranchements, le club andalou a pris un nouveau coup sur le casque après son élimination en huitième de finale de Ligue des champions sur la pelouse de Leicester mardi soir (2-0). Le voilà à huit points du Real Madrid, qui compte toujours un match en retard à disputer sur la pelouse du Celta Vigo, et bien loin de ses petits espoirs de titre. Le mois de mars restera gravé dans les esprits des hommes de Sampaoli. La trêve arrive à point nommé.

0
0