AFP

Real - Betis (2-1) : Le Real sauvé par ses fortes têtes

Le Real sauvé par ses fortes têtes

Le 12/03/2017 à 22:37Mis à jour Le 12/03/2017 à 23:12

Après une énorme toile de Navas, le Real Madrid a dû cravacher pour décrocher une victoire importante face au Betis Séville (2-1), dimanche lors de la 27e journée de la Liga. Deux coups de tête signés Ronaldo et Ramos permettent aux hommes de Zidane de reprendre la tête du championnat au Barça.

Ce fut loin d'être facile mais le Real Madrid réalise l'excellente opération du jour. Les Merengue ont dû batailler pour venir à bout du Betis Séville ce dimanche soir lors de la 27e journée de Liga (2-1). Plombés par un but contre son camp de leur gardien Keylor Navas (24e), ils ont pu se reposer sur leurs deux joueurs les plus expérimentés. Cristiano Ronaldo a égalisé (40e) et Sergio Ramos a encore marqué en fin de match (81e). Après la défaite du Barça à La Corogne un peu plus tôt (2-1), les joueurs de Zinédine Zidane repassent en tête du classement espagnol avec deux points d'avance sur leurs rivaux barcelonais et un match en moins.

La minute de silence en hommage à Raymond Kopa fut émouvante mais elle n'a pas annihilé le Real. Les joueurs madrilènes ont entamé ce match pied au plancher et se sont tout de suite rués à l'assaut de la surface adverse malgré les absences de quelques cadres comme Bale, suspendu, ou Benzema, ménagé et laissé sur le banc au coup d'envoi. Sauf que Cristiano Ronaldo (8e), James Rodriguez (10e), Isco (12e) ou Ramos (15e) n'ont pas réussi à ouvrir le score.

Navas échappe au rouge

Face à ce manque d'efficacité madrilène, les joueurs du Betis ont commencé à mieux ressortir le ballon pour placer des contres tranchants. Brasanac comptait filer plein axe vers la surface adverse mais il a été percuté par Keylor Navas sorti à sa rencontre (21e). L'arbitre n'a pas vu de faute, donc pas donné de coup franc aux visiteurs et encore moins brandi de carton rouge pour le gardien madrilène qui s'en est très bien sorti. Le gardien costaricien n'était toutefois définitivement pas dans les meilleures dispositions et s'est complètement troué trois minutes plus tard sur une reprise de Sanabria alors qu'il avait le ballon en mains (0-1, 24e).

Les Merengue ont eu le mérite de réagir immédiatement et de repartir de l'avant. Ils ont été récompensés avec l'égalisation de Cristiano Ronaldo d'une tête décroisée sur un centre de Marcelo (1-1, 40e). Le Portugais n'avait encore jamais marqué contre le Betis au Bernabeu, c'est désormais chose faite avec son 19e but de la saison en Liga. Brouillons et peu inspirés face à des adversaires accrocheurs, les Madrilènes n'ont toutefois pas su confirmer leur domination en seconde période.

La rencontre a basculé avec le second carton jaune de Piccini pour une faute d'anti-jeu (78e). Réduits à dix, les Beticos ont rapidement craqué en concédant un but de Sergio Ramos sur corner (2-1, 81e). Le défenseur central espagnol a déjà marqué sept fois en championnat cette saison et même dix toutes compétitions confondues, un record personnel. Quand le Real Madrid est menacé, Sergio Ramos n'est jamais très loin.

0
0