Getty Images

L'Atlético Madrid s'impose dans les arrêts de jeu à La Corogne (0-1)

Toujours pas convaincant, l'Atlético Madrid peut remercier Partey

Le 04/11/2017 à 18:10Mis à jour Le 04/11/2017 à 18:46

LIGA - Après trois nuls consécutifs, l'Atlético Madrid a arraché la victoire à La Corogne samedi grâce à un but sur coup-franc de Partey dans les arrêts de jeu (0-1). Un succès guère convaincant qui permet aux Colchoneros de prendre provisoirement la troisième place devant le Real Madrid, qui accueille Las Palmas dimanche soir.

L'Atlético s'en sort très bien. Grâce à un petit but inscrit en toute fin de rencontre, les joueurs de Diego Simeone sont allés s'imposer d'extrême justesse ce samedi sur le terrain du Deportivo La Corogne dans le cadre de la 11e journée de Liga (0-1). Encore très prudents, peu inspirés et impuissants offensivement, les Colchoneros remercieront le buteur Thomas Partey qui leur permet de repartir enfin de l'avant.

Car ce but de Thomas Partey, sur un coup franc joué à deux avec Gabi (90e+3), change tout pour l'Atlético. Les Madrilènes renouent avec la victoire après trois tristes matches nuls consécutifs toutes copmpétitions confondues. Grâce aux trois précieux points empochés en Galice, ils grimpent même provisoirement à la troisième place du classement de Liga avec trois longueurs d'avance sur leur voisin du Real.

Griezmann en panne sèche

Le résultat est là mais en ce qui concerne le jeu, Diego Simeone et ses hommes devront beaucoup travailler. El Cholo avait choisi de titulariser Angel Correa pour épauler Antoine Griezmann en attaque mais, après une première période marquée par quatre petits tirs pour aucun cadré, il a revu ses plans et lancé Nico Gaitan à la place du décevant Correa. Ce changement a porté ses fruits pendant quelques minutes avec un premier tir cadré pour Griezmann (46e) puis un autre encore plus dangereux pour Gaitan (51e). Sauf que dans la cage du Depor, Pantilimon n'a pas tremblé et les coéquipiers du gardien roumain ont pu continuer à tenir tête aux visiteurs dans une rencontre assez fermée.

L'entrée de Gameiro à l'heure de jeu n'a pas franchement dynamisé l'animation offensive de l'Atlético car les autres joueurs de l'équipe madrilène sont restés beaucoup trop timorés. Même Simeone semblait renoncer à débloquer la situation quand il a sorti Griezmann à dix minutes du terme. Le Français reste sur sept matches sans marquer avec les Colchoneros. Pourtant, le coach argentin a finalement, encore une fois, pu compter sur la hargne indéfectible de ses troupes pour arracher la décision. Son Atlético devra tout de même sérieusement élever son niveau de jeu après la trêve internationale quand le Real Madrid se présentera au Wanda Metropolitano.

0
0