Getty Images

Messi va-t-il supporter tout ça ?

Messi va-t-il supporter tout ça ?

Le 08/09/2017 à 19:32Mis à jour Le 09/09/2017 à 20:57

LIGA - L'été a été mouvementé du côté du FC Barcelone : Neymar est parti, Dembélé est arrivé. Au prix que l'on connaît. Au milieu de tout ça, Leo Messi. Le stratège catalan, qui n'a toujours pas prolongé en Catalogne, doit sûrement se poser quelques questions...

Cela n'a échappé à personne, le Barça à vécu un été épouvantable. La fuite de Neymar, les prix qui grimpent artificiellement, Jurgen Klopp qui s'implique personnellement pour que Liverpool ne vende pas Coutinho, et qui demande, en plus, à ses amis de Dortmund de monter le prix pour Dembele, les gaffes de la direction, les attaques des uns et des autres sur les réseaux sociaux... On a tout vu. La réalité est pourtant là;

Le Barça est moins fort sans Ney, simplement

Le Barça est moins fort car il n'a plus Neymar. Au delà de ses qualités de footballeur, son mental de gagnant et son sourire manquent à la routine du vestiaire. Cela fait quatre ans que le Barça ne peut plus compter sur son milieu pour régner en Europe, et il n'est même plus sûr à 100% de faire la différence grâce à son attaque, face aux meilleures équipes continentales. Le Real Madrid et le PSG ont de meilleurs effectifs à l'heure actuelle. Et comme les départs (André Gomes, Arda, Vermaelen) ne se sont pas produits, de nouveaux éléments n'ont pu venir pour rendre le banc plus compétitif (Comme Seri).

Évidemment, le Barça sera dans les trois premiers de la Liga, sauf catastrophe. Mais être dans les trois premiers en championnat et aller en quarts de finale de la Ligue des Champions peut-il contenter des compétiteurs comme Piqué, Busquets, Iniesta, Suarez et Messi? La réponse est non. Évidemment.

FBL-FRA-LIGUE1-PARIS-GUINGAMP-NEYMAR

FBL-FRA-LIGUE1-PARIS-GUINGAMP-NEYMAREurosport

L'ombre de CR7

Messi a un rival de poids dans son championnat domestique : Le Real Madrid. Et un titan comme rival direct: Cristiano Ronaldo. En janvier prochain, le Portugais va remporter son cinquième ballon d'or, le deuxième consécutif, et égaler l'Argentin. Il y a deux saisons, quand le Barça venait de remporter la Ligue des Champions, cela paraissait impossible. Sans titres majeurs, impossible de remporter le ballon d'or. Et le Barça n'a actuellement pas l'équipe pour remporter plusieurs titres majeures...

Pourtant, Josep María Bartomeu n'arrête pas de dire dans la presse catalane que "le Barça aspire à tout gagner" et que "l'équipe est beaucoup plus compétitive". Ok... que je pense le contraire, que les socios pensent le contraire, que Xavi pense le contraire, que Twitter pense le contraire, tout ceci n'a aucune importance. L'important est que Messi pense le contraire aujourd'hui.

Lionel Messi (FC Barcelone)

Lionel Messi (FC Barcelone)Getty Images

Un projet trop flou

Messi, qui n'a toujours pas signé la prolongation de contrat qui fera de lui le joueur le mieux payé du monde, peut prendre le luxe d'attendre et de voir ce qu'il va se passer dans les prochaines semaines. Pour le moment Messi

  • Ne veut pas poser en photo avec Bartomeu, pour éviter de le crédibiliser
  • Ne veut pas s'engager dans un projet flou

Flou, parce qu'il y a encore des inconnues. On passe ici le délire de quelques séparatistes qui voudraient que le Barça post indépendance n'évolue qu'en Catalogne et affronte Gerone, l'Espanyol, mais aussi Reus ou le Nastic de Tarragone. Cela n'arrivera jamais.

Flou parce que Busquets a presque 30 ans, Pique les a eu depuis février, que le banc est à des années lumière de celui du Real Madrid et qu'Iniesta n'est même pas sur de rester au Barça. La Chine lui fait les yeux doux, et "Don Andrés", historique sergent de Messi, est lui aussi en guerre froide contre la direction. S'il n'a plus ses jambes de 20 ans, Iniesta, sur un coup de génie, peut débloquer n'importe quelle situation.

Lionel Messi

Lionel MessiGetty Images

Banc faiblard ou terrorisé des qu'il met le maillot blaugrana (André Gomes), cadres veillissants et pas rassurés sur leur avenir, et jeunes pousses (mis à part l'excellent Alena) trop tendres pour reprendre le flambeau...

A l'époque, nous avions écrit que le Barça était en train de perdre la bataille de la jeunesse. Il l'a aujourd'hui définitivement perdu face au Real d'Asensio, Isco voire Théo Hernandez et Ceballos. Et ça Messi l'a vu. Je pense tout de même que l'on va voir un grand Léo Messi cette saison. Qu'il donnera tout sur le terrain comme une bête blessée. Les bêtes blessées sont plus dangereuses. Attendez vous donc à une année historique de la "Pulga", sur le terrain... et peut être en dehors.

0
0