Getty Images

"Rage", "joie" et "frissons" : Antoine Griezmann est passé par tous les états

"Rage", "joie" et "frissons" : Griezmann est passé par tous les états

Le 17/09/2017 à 09:25Mis à jour Le 17/09/2017 à 13:22

LIGA - En marquant le seul but de la rencontre entre l'Atlético Madrid et Malaga samedi (1-0), Antoine Griezmann est devenu le premier buteur du club au Wanda Metropolitano. Le Français, passé par toutes les émotions, s'est racheté après un début de saison compliqué.

Antoine Griezmann n'est pas près d'oublier sa première soirée au Wanda Metropolitano. Pour la première des Colchoneros dans leur nouvelle antre, le Français a marqué contre Malaga (1-0) un but historique. Alors forcément, ça laisse des traces. Des "frissons" liés à l'inauguration du nouveau stade de l'Atlético à la "rage et la joie" ressenties après son but, Griezmann est passé par toutes les émotions samedi après son début de saison moyen.

Après le match, Griezmann ne cachait d'ailleurs pas sa fierté. "Après mon but, j'ai ressenti beaucoup de rage et de joie, a t-il déclaré en conférence de presse. Au niveau personnel, c'est une fierté d'inscrire mon nom dans l'histoire du club et de ce stade. J'espère que beaucoup d'autres suivront."

"Beaucoup de frissons"

Après des débuts compliqués, Antoine Griezmann décolle enfin. Exclu lors de la première journée de championnat à Gérone (2-2) pour avoir insulté l'arbitre, l'attaquant avait dû purger deux matches de suspension. "C'est vrai que je n'ai pas très bien commencé la saison, avec une expulsion pour des propos qui n'auraient pas dû être prononcés, a reconnu le Français. Mais on apprend dans toutes les situations. J'ai 26 ans et je dois encore apprendre."

Le Français a bien choisi son moment pour inscrire son premier but de la saison en Liga. L'inauguration du Wanda Metropolitano, nouvel écrin de 68 000 places, se tenait samedi après 4 journées de championnat en présence du roi d'Espagne. "C'était beaucoup de frissons, a déclaré "Grizi" en conférence de presse. Déjà, avant de rentrer sur le terrain, j'avais envie de jouer, de courir, de tout donner. Je voulais que se termine l'échauffement pour être déjà dans le match."

Objet de rumeurs l'envoyant à Manchester United cet été, le Français a finalement prolongé cet été avec les Colchoneros jusqu'en 2022. "Je crois que je n'ai pas perdu le soutien du public, a estimé Griezmann. Ces dernières années, j'ai joué à haut niveau et les supporters veulent des buts, du travail, du sacrifice. J'essaie de le leur offrir." Il a commencé à le faire du pied droit.

Antoine Griezmann

Antoine GriezmannGetty Images

0
0