Imago

Ligue 1 : Javier Pastore a-t-il encore un rôle majeur à jouer au PSG ?

Pastore a-t-il encore un rôle majeur à jouer au PSG ?

Le 08/01/2016 à 07:18

LIGUE 1 - Poussé sur le banc depuis l'arrivée d'Angel Di Maria et régulièrement blessé depuis le début de la saison, Javier Pastore a vécu une première moitié de championnat compliquée. L'Argentin va enfin faire son retour dans le groupe ce week-end, mais dans quel rôle ?

On l'avait quitté rayonnant au printemps 2015. Depuis, il n'est apparu que trop rarement. Après six mois compliqués, faits d'aller-retour à l'infirmerie, Javier Pastore va enfin réintégrer le collectif parisien en ce début d'année 2016. Mais dans quel rôle ?

Car le "problème" numéro un de Pastore, c'est que la machine PSG a parfaitement tourné sans lui. Au printemps dernier, l'Argentin avait eu un grand rôle dans le sprint final. Sa vista avait même donné plus de saveur au sacre parisien : derrière Ibrahimovic et Cavani, il apportait de la finesse et une créativité bienvenue dans les 30 derniers mètres. Au programme : de larges victoires pour le PSG et surtout le sentiment d'une équipe atteignant enfin son idéal de jeu. Double buteur face à Nice (3-1), auteur d'un triplé de passes décisives contre Metz et participant aux larges succès contre Lille (6-1) et Guingamp (6-0), l'Argentin était devenu un élément-clé du spectacle.

Di Maria l'a remplacé

Ses performances n'ont toutefois pas suffi pour faire revenir les dirigeants sur leur décision d'intégrer une nouvelle star à leur arsenal. Pendant l'été, Angel Di Maria est arrivé avec un statut qui l'a propulsé dans le onze de départ. Et cette réputation, el Fideo l'a assumée sur la première partie de saison. Décisif dès sa première entrée en jeu à Monaco, il affiche aujourd'hui un bilan de 6 buts et 9 passes décisives. Il se retrouve ainsi derrière Ibrahimovic au classement des Parisiens les plus décisifs. En terme de dernières passes, il devance même tout le monde en Ligue 1 : son adresse sur coups de pied arrêtés et sa qualité de centres en font une arme redoutable pour le PSG lorsqu'il approche la surface de réparation.

Matuidi félicite Di Maria, buteur avec le PSG face à Malmo

Matuidi félicite Di Maria, buteur avec le PSG face à MalmoAFP

Redescendu dans la hiérarchie à cause de l'arrivée de Di Maria, Javier Pastore est pourtant bien compatible avec son compatriote. Leur cohabitation sous les couleurs de l'Argentine lors de la Copa America l'a prouvée. Leurs zones préférentielles ne sont pas les mêmes, Di Maria étant capable de s'exprimer sur le côté quand Pastore brille surtout lorsqu'il est dans l'axe. Avec l'Albiceleste de Tata Martino, l'ancien joueur de Manchester United restait donc sur une aile tandis que Pastore évoluait dans un rôle de milieu relayeur aux côtés de Lucas Biglia et Javier Mascherano.

L'heure de repenser le milieu à trois ?

Aligner Pastore au milieu et Di Maria en attaque, le PSG l'a fait à deux reprises cette saison : face à Guingamp et sur la pelouse de Nantes. A chaque fois, les deux hommes avaient soigné leurs statistiques : un but pour Pastore et une passe pour Di Maria contre l'En Avant, puis deux passes pour Pastore (dont une à son compatriote) et un but pour Di Maria contre Nantes. Les blessures à répétition d'El Flaco ont ensuite mis un frein à cette association, qui mettait les deux Argentins sur la pelouse pour alimenter Ibrahimovic et Cavani. Jusqu'à maintenant ?

Une chose est sûre : remis de ses blessures, Pastore aura certainement assez de temps de jeu en Ligue 1 pour rayonner et faire briller ses partenaires.Sa polyvalence (il peut jouer dans le trio du milieu comme en attaque) lui garantit une place de choix dans la rotation car Laurent Blanc n'a jamais autant fait tourner son effectif qu'à l'heure actuelle. L'avance acquise en Ligue 1 lui permet de gérer au mieux le temps de jeu de certains, tout en accordant du repos à d'autres. Avant la trêve, Adrien Rabiot a ainsi pris la suite de Verratti jusqu'au retour de l'Italien. On peut d'ailleurs imaginer qu'un Pastore en pleine forme aurait lui aussi pu profiter de cette période pour se montrer.

Javier Pastore (PSG)

Javier Pastore (PSG)Panoramic

Mais la grande question qui compte est évidemment celle des grands rendez-vous. Sauf blessure ou suspension, Laurent Blanc a reconduit son équipe phare à chaque grande occasion. Celle que Rafa Benitez a réussi à faire déjouer au Parc des Princes après l'avoir minutieusement étudiée... Comme l'éclosion de Rabiot et l'arrivée de Di Maria, qui prend de plus en plus de responsabilités dans l'entrejeu, le retour de Pastore dans le groupe offre une option supplémentaire au coach parisien pour rendre son équipe moins prévisible. A lui désormais de s'en saisir pour permettre au PSG de franchir enfin le palier attendu sur la scène européenne.

0
0