Imago
 
Football > Ligue 1

Les Verts, vainqueurs au point

Les Verts, vainqueurs au point

Par Eurosport
Dans cet article
Par Eurosport - Le 04/05/2008 à 17:00
Malgré une légère domination, surtout en première période, Saint-Etienne n'a pas réussi à marquer contre Lille (0-0) en match décalé de la 36e journée. Un score de parité qui convient un peu plus aux Verts, qui conservent toujours un point d'avance sur le
 

SAINT-ETIENNE - LILLE : 0-0

Pour faire comme les autres, ou presque. Après le point ramené la veille en déplacement par Rennes et Le Mans, respectivement tenus en échec à Caen (2-2) et à Lorient (0-0), les Stéphanois et les Lillois se sont quittés sur un score de parité. C'est ce qu'était venu chercher le LOSC, appliqué à bien défendre en bloc, et c'est ce dont l'ASSE a dû se contenter. Sans véritable regret au final, puisqu'elle conserve une longueur d'avance sur le club nordiste au classement, et serait donc la première servie si la 5e place devenait qualificative pour la Coupe de l'UEFA. Si cela dépend en partie du nom des finalistes de la Coupe de France, Saint-Etienne a, en revanche, les cartes en main en L1. C'est logique, après une série d'invincibilité qui est portée désormais à huit rencontres (dont cinq victoires).

C'est mérité, aussi, en tenant compte de la prestation des Verts sur leur pelouse, dimanche. Ils n'ont certes pas battu Lille, mais ils en ont affiché l'envie, s'en sont donné les moyens en gardant souvent la possession de la balle. Le club du Forez a "simplement" manqué de réalisme. Trouvant parfois Sylva, très vigilant, sur son chemin. Décisif à deux reprises devant Gomis (16e, 38e). Un Gomis difficile à contenir en première période et qui avait trop croisé une précédente tentative (12e). Le portier lillois a ensuite été aidé par son poteau gauche sur un tir de Feindouno (47e). Et c'est Tafforeau qui l'a suppléé après un bon coup de tête de Matuidi sur corner (82e). À ces occasions s'ajoutent la percée de Payet (33e), la volée non cadrée de Perrin, pourtant idéalement placé (76e), et un choix peu judicieux de Feindouno (68e).

Lille proche du coup parfait

Pendant ce temps, Lille a fait le dos rond. Le club nordiste n'a pas changé sa ligne de conduite : défendre en bloc, en pressant haut le porteur du ballon, en comptant sur le travail de sape de Makoun et Mavuba. Des opportunités de marquer, les Dogues n'en ont pas eu des masses. Deux, pour être précis. Dont la première en entame de match. Après avoir mal ajusté un lob (3e), sans avoir de regrets puisqu'en position de hors-jeu, Mirallas a récidivé sept minutes plus tard, et donc laissé filer la possibilité de mettre Saint-Etienne en difficulté. Obraniak, dont l'entrée en jeu a fait du bien (58e), a lui laissé filer une balle de but au point de penalty, en ratant le ballon sur une volée compliquée suite à un centre de Tafforeau (74e).

Les Verts ont donc pu être soulagés. Soulagés de ne pas avoir concédé de défaite après une erreur d'inattention. Soulagés, surtout, de ne pas avoir laissé le LOSC les doubler au classement. Une soirée de satisfaction, qui n'en est pas vraiment une : Saint-Etienne est toujours devant, mais a manqué sa chance de creuser l'écart, à deux journées de la fin. Alors que Lille va recevoir Lens et aller à Lorient, l'ASSE se déplacera samedi au Parc des Princes pour affronter le PSG. Avec une certaine ironie du sort. En effet, Paris et Lyon disputent en milieu de semaine les demi-finales de la Coupe de France, et, s'ils se qualifient tous les deux, la 5e place du championnat deviendra européenne. Le club de la capitale pourrait donc contribuer à entretenir l'espoir des Verts, qui, en retour, pourraient bien leur faire un cadeau empoisonné le week-end suivant.

LA DECLA : Loïc Perrin (capitaine de Saint-Etienne)

"Nous sommes toujours devant au classement. Nous avons eu l'occasion d'inscrire ce petit but mais dans l'ensemble nous avons livré un bon match et nous n'avons pas grand chose à nous reprocher. Il va falloir maintenant défendre cette 5e place à Paris, avant de recevoir Monaco. Cela fait un moment que nous n'avons pas perdu et nous irons à Paris pour prendre des points. Nous n'avons pas de pression à avoir sur ce match. Nous savons par quoi nous sommes passés cette saison. Nous n'étions pas loin de la zone de relégation à un certain moment. Aujourd'hui, ce n'est que du bonheur dont nous profitons."

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×