FOOTBALL 2012 Lille-Brest (Kalou, Joie) - AFP
 
Article
commentaires
Football > Ligue 1

Ligue 1 : Après le Bayern, le LOSC se rassure en battant Brest (1-0)

Le LOSC préfère l'Hexagone

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 11/11/2012 à 00:29 -
Par Eurosport - Le 11/11/2012 à 00:29
Balayé à Munich, Lille s'est remis dans le droit chemin en battant Brest (1-0), samedi lors de la 12e journée de Ligue 1. C'est la troisième victoire de suite du LOSC, qui revient sur les talons du PSG.

Lille a digéré. Trois jours après une déculottée historique à Munich (1-6), le LOSC s’est remis d’aplomb face à Brest (1-0). Le score ne reflète pas la mainmise d’une formation nordiste qui continue sa folle remontée en Ligue 1. Ce quatrième succès en cinq journées lui permet de pointer provisoirement au sixième rang à deux petits points de Paris après avoir accusé jusqu’à onze points de retard sur la tête de la L1 au soir de la 7e journée.

Mais, c’est incontestable, Lille va mieux. Dans le sillage de ses recrues qui sortent peu à peu la tête de l’eau. Ce samedi, c’est Salomon Kalou qui a illuminé le jeu des Dogues. Unique buteur sur un centre parfait de Dimitri Payet (45e), l’Ivoirien a donné le tournis à des Bretons trop timides pour espérer mieux. Paradoxalement, Lille, incapable de se mettre à l’abri, a tremblé jusqu’au bout et Landreau s'est rattrapé après un match sans à Munich. Sur une double occasion de Touré (69e) ou une frappe flottante de Licka, le portier du LOSC a sorti le grand jeu.

Martin-Kalou, ça fonctionne enfin

Il fallait bien ça car ses équipiers ont gâché. Roux absolument seul aux 6 mètres (12e), Kalou en retrait à 8 mètres du but (31e), Payet libre de tout marquage à bout portant de Thébaux, De Melo à l'entrée de la surface (66e) : tous les attaquant nordistes ont raté l'immanquable. Mais dans l'animation, le collectif a joué une belle partition, bien guidé par un Marvin Martin qui semble retrouver ses esprits après un début de saison chaotique. Dimitri Payet s'est montré beaucoup moins inspiré. Sur une simulation grossière, son genou a ouvert l'arcade d'Alexis Thébaux. L'ailier du LOSC pourrait le payer face à la commission de discipline de la LFP. La seule fausse note du jour pour Lille.