Football > Ligue 1

AC Ajaccio - AS Saint-Etienne : Adrian Mutu, tout ça pour des poteaux


Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 29/11/2012 à 13:28 -
Par Eurosport - Le 29/11/2012 à 13:28
Mutu, tout ça pour des poteauxTireur en série, Adrian Mutu n'a pas encore trouvé l'efficacité en Ligue 1. Son dada, ce sont plutôt les poteaux, qu'il a touchés plus que n'importe qui. Un vrai souci pour l'AC Ajaccio, qui reçoit l'ASSE vendredi (20h45) en ouverture de la 15e journée de Ligue 1.
 

Au fil de sa carrière cahoteuse, Adrian Mutu n’a pas toujours aidé sa bonne fortune. Cela ne l’a pas empêché de briller sur les plus belles pelouses d’Europe. Changement de situation depuis son arrivée en Ligue 1 : l’attaquant roumain émet des gages de bonne volonté mais la réussite le fuit. L’ancienne star de la Serie A avait annoncé qu’elle marquerait plus de buts que Zlatan Ibrahimovic cette saison ; elle pointe à deux réalisations en championnat, six fois moins que son "rival" suédois. La conséquence logique de la différence de niveau entre les deux joueurs ? Certainement. Mais Mutu pourrait espérer comparaison moins cruelle.

Seulement opérationnel depuis la 5e journée, l'attaquant roumain n'hésite pas à tenter. Beaucoup. Parmi les dix joueurs ayant armé le plus grand nombre de tirs cette saison en Ligue 1, il est celui avec le temps de jeu le plus faible, et de loin. A défaut de marquer plus qu'Ibra, Mutu frappe avec une fréquence plus élevée.

Eurosport

Problème, Mutu arrose. Beaucoup également, avec moins d'un tir sur trois trouvant le cadre. Dans ce joli lot de joueurs offensifs, seul Alain Traoré fait moins bien (30,4% de tirs cadrés). Anthony Modeste est le seul à les accompagner sous la barre des 40%. C'est faible, mais les statistiques estompent certaines nuances. A quelques centimètres près, la précision de Mutu pourrait prendre de toutes autres proportions. La faute à ces satanés poteaux, trop souvent sur la route de ses tirs. Depuis le début de la saison, Mutu s'y est heurté quatre fois, plus que quiconque en Ligue 1. De quoi expliquer (en partie) son manque d'efficacité exceptionnel.

Son entraîneur Alex Dupont lui-même n'en revient pas : "A mon avis, Mutu est accompagné d'un chat noir car c'est sa cinquième ou sixième barre, ou poteau", expliquait-il la semaine dernière après le nul à Nancy (1-1). L'attaquant acéiste avait fini par se débloquer sur penalty mais il avait trouvé le poteau en première période. Comme contre Bastia (0-0), à Lorient (4-4) et face à Sochaux (0-1). Autant de matches où l'AC Ajaccio comptait sur sa recrue phare pour faire pencher la balance.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×