Article
commentaires
Football > Ligue 1

ASSE : où en sont les finances de l’ASSE ?


Par But! Football Club
Dernière mise à jour Le 20/03/2013 à 14:45 -
Par But! Football Club - Le 20/03/2013 à 14:45
ASSE : où en sont les finances de l’ASSE ?De notre partenaire But Football Club
 

Malgré l’effort de guerre réalisé depuis 2010, les Verts n’en ont pas encore fini avec leur cure d’austérité. Bien sûr, l’ASSE n’est pas le club le moins bien loti de France et dispose toujours d’un petit pécule de 9,3 M€ de fonds propres pour trésor de guerre mais l’obligation de vendre existe toujours. "Je pense qu’il y aura un joueur important qui partira en fin d’année afin d’équilibrer les comptes. Personne ne sera intransférable en juin", nous confiait Roland Romeyer lors de ses vœux début janvier.

Une masse salariale de 30 M€ environ

Avec 35 M€ de charges liées au personnel, l’AS Saint-Etienne disposait de la huitième masse salariale de France en 2011-12. Si le club forézien garde cette place en 2012-13, la voilure a été sérieusement réduite avec des coûts qui sont passés de 35 à 30 M€ suite aux départs des Sanogo, N’Daw, Monsoreau ou encore Gelson Fernandes. C’est aussi pour ça que le club a adopté un Salary Cap avec une base fixe de 90 000€ brut par mois pour les meilleurs éléments et un intéressement en fonction des résultats.

Avec un cahier des charges scrupuleusement respecté, l’ASSE ne prend pas trop de risques pour sa pérennité. Une vérité qui se retrouve sur les transferts de l’été dernier où les Verts ont comblé l’investissement réalisé sur Romain Hamouma par la vente à  Wolverhampton de Bakary Sako. L’idée directrice de l’équipe dirigeante est d’équilibrer les dépenses et les recettes du club hors transferts de joueurs. Pour l’exercice 2012-13, ce ne sera pas encore le cas.

Besoin de vendre pour 3-4 M€ en juin ?

Selon nos informations, le différentiel actuel est de 3 à 4 M€ même s’il dépend en grande partie des nombreuses entrées d’argents fluctuantes. C’est aussi pour ça que l’ASSE a déposé un budget très prudent de 50 M€ (contre 52 M€ en 2011-12) devant la DNCG l’été dernier. Un budget basé sur une septième place en Ligue 1. Quitte à prendre des risques en janvier comme ce fut le cas avec les prêts de Mollo et Bodmer qui ont fait du club ligérien le seul de Ligue 1 à augmenter sa masse salariale durant l’hiver.

Mais cette approche était calculée et elle peut permettre de combler le « trou » en se basant simplement sur les résultats sportifs. A ce titre, une qualification européenne et une place dans le Top 5 donneraient aux Verts une jolie latitude financière.

Retrouvez également toute l’actualité de l’AS Saint-Etienne sur ASSE-LIVE.

Retrouvez l’ensemble de l’article sur But Football Club