Lille Montpellier - AFP
 
Article
commentaires
Football > Ligue 1

LOSC-MHSC: 4-0: Lille en père fouettard pour Montpellier

Lille en père Fouettard

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 22/12/2012 à 19:03 -
Par Eurosport - Le 22/12/2012 à 19:03
Lille n'a pas fait de cadeaux à Montpellier (4-1) avant la trêve, à l'occasion de la 19e journée. Les Nordistes remontent provisoirement à la 5e place, les Héraultais sont 11e.

Un moindre mal. Après une phase aller à souffler le chaud et le froid et à étaler son inconstance, Lille finira l’année 2012 dans la première partie de tableau. Les Dogues terminent sur une victoire logique sur le champion de France montpelliérain (4-1). Les Nordistes ont écrasé leurs hôtes grâce à leur duo offensif Nolan Roux (deux buts) et Dimitri Payet (un but et une basse décisive). Côté héraultais, pas grand-chose. L’expulsion de Younès Belhanda pour un sévère coup de pied sur Benoît Pedretti (45e) a scellé le sort d’une rencontre à sens unique. 

C’est un vrai coup dur pour les hommes de René Girard qui restaient sur trois victoires consécutives en Ligue 1. Cette défaite les scotche en deuxième partie de tableau et ternit un bilan plus que maussade depuis août. Mais, malgré quelques coups du sort qui lui ont compliqué la tâche ce samedi, Montpellier n’a jamais existé, étouffé par la machine lilloise. Nolan Roux a certes bénéficié d’une déviation involontaire de Daniel Congré sur l’ouverture du score (24e) mais Marvin Martin (30e), Pedretti (33e), ou Salomon Kalou (67e) ont tour à tour raté l’immanquable.

Lille encore loin du podium

En cette fin de saison, Lille peut surtout compter sur un homme : Dimitri Payet, principal artisan du second souffle du LOSC. Branché sur courant alternatif depuis le début de sa carrière, le Réunionnais est dans une grande forme actuellement. Et il a signé son spécial ce samedi : décalage côté gauche, dribble pour se revenir dans l’axe, frappe enroulée dans le petit filet opposé (43e). Du Payet dans le texte. Nolan Roux (62e), pour son sixième but de la saison, puis Ryan Mendes (74e) ont donné plus d’ampleur au succès de Lille même si les hommes de Rudi Garcia ont largement baissé de pied en seconde période.

Montpellier a d’ailleurs sanctionné la fin de match en dilettante des Nordistes : sur un cafouillage improbable entre Digne et Elana, Camara en a profité (82e). Mais le mal était fait. Lille signe l’un de ses matches les plus aboutis de sa saison. Le retard sur le trio de tête est encore important (6 points sur l’OL et l’OM avec un match en plus, 9 sur le PSG) mais les Nordistes ont démontré qu’ils avaient le potentiel pour viser un peu mieux que le ventre mou auxquels ils sont cantonnés depuis plusieurs semaines.