olympique lyon - Reuters
 
Article
commentaires
Football > Ligue 1

Lyon cultive la notion de groupe

Lyon cultive la notion de groupe

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 11/11/2012 à 16:43 -
Par Eurosport - Le 11/11/2012 à 16:43
Après un été peu dépensier, Lyon a resserré son groupe et ses liens pour signer un excellent début de saison.

Lancé depuis un an et demi dans un plan de restructuration, de rajeunissement de son effectif avec le départ de joueurs cadres trop rémunérés pour la situation financière actuelle du club et avec la promotion d'éléments du centre de formation, l'OL entretient la culture de la victoire, s'accrochant aux premières places de la Ligue 1. Avant les matches de la 12e journée, l'Olympique lyonnais était 3e. Et en Ligue Europa, l'Olympique lyonnais est le seul club à avoir gagné ses quatre premiers matches.

La qualification est acquise mais Rémi Garde conserve l'objectif de la première place du groupe I et un point suffit à Lyon pour l'assurer. "Le stage à Tignes s'est très bien passé dans une bonne ambiance de travail. Je suis l'équipe depuis lors, personne ne calcule ses efforts, les joueurs sont à l'écoute", souligne Bernard Lacombe, conseiller du président Jean-Michel Aulas, très fier du résultat de l'OL à Bilbao. "Après les années d'or, nous avons encore la culture de la gagne et cette envie. Le club avait besoin d'un succès dans ce stade San Mames", ajoute-t-il encore. L'encadrement espère que cette victoire contre le finaliste de la dernière édition de la Ligue Europa sera de nature à renforcer mentalement l'effectif pour la suite avec des matches à venir à Marseille, le 28 novembre ou à Saint-Etienne, le 9 décembre, alors que la victoire au Trophée des Champions contre Montpellier, aux tirs au but (2-2, 4-2 t.a.b.) à New York avait déjà bien lancé la saison.

"La préparation a été très bonne et cela a facilité les choses d'entrée. Cela a enchaîné avec beaucoup de confiance individuelle et collective", a notamment relevé vendredi en conférence de presse Yoann Gourcuff, qui lui-même en bénéficie dans son retour au premier plan, malgré une absence de dix semaines pour une blessure au genou droit. "A titre personnel, je trouve davantage d'automatismes avec mes coéquipiers. Les liaisons se créent rapidement", souligne-t-il.

" Ils ont du coeur "

Les jeunes promus par Rémi Garde ont pris aussi une année d'expérience à l'image d'Alexandre Lacazette, qui concrétise enfin par des buts son bon début de saison. D'autres sont intégrés peu à peu comme Samuel Umtiti, Yassine Benzia ou Rachid Ghezzal. Quant au poste de gardien, personne n'évoque le départ de Hugo Lloris pour expliquer le trop grand nombre de buts encaissés (10 en 10 matches de L1, 6e défense) compensé par une attaque prolifique (19 buts en L1).

Rémy Vercoutre, qui était depuis 2003 le N.2 de Grégory Coupet puis de Lloris, s'est investi dans le rôle de titulaire avec une grande efficacité et beaucoup d'autorité. "C'est un grand plaisir de jouer derrière mes coéquipiers parce qu'ils ont tellement de coeur, se réjouit-il. J'ai surtout envie de parler d'eux et de la communion avec nos supporteurs au coup de sifflet final. C'est représentatif de l'état d'esprit qui règne à l'OL". Même si Lyon n'est plus champion, les années Puel, au cours desquelles le public n'était plus en phase avec l'équipe et le club en raison de la faiblesse du jeu et de l'absence de trophée, font désormais partie d'une époque révolue.