Ligue 1 2012/2013 OM Nancy Gignac - DPPI
 
Article
commentaires
Football > Ligue 1

Marseille - Nancy (0-1) : L'OM cale aussi, le PSG s'en réjouit

L'OM cale aussi, le PSG s'en réjouit

Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 03/02/2013 à 23:15 -
Par Eurosport - Le 03/02/2013 à 23:15
Comme Lyon, Marseille s'est incliné dimanche. L'OM a été battu par Nancy (0-1) au Vélodrome. Marseille pointe à six longueurs du PSG, leader qui prend ses aises, et reste à trois points de Lyon. Nancy n'est plus lanterne rouge.
 

C’était un soir sans pour l’OM. Sans envie, sans inspiration… et sans le moindre point au final. Marseille a chuté sur sa pelouse face à Nancy, la lanterne rouge du championnat avant cette journée (0-1). Tenu en échec à Rennes (2-2) il y a huit jours, l’OM enchaîne son deuxième match de rang sans victoire, ne profite pas de la défaite de l’OL à Ajaccio (3-1) et laisse le PSG s’envoler en tête du championnat. Seul club à prendre des points dans le trio de tête avec sa victoire à Toulouse (0-4), le club parisien signe en effet une très bonne opération ce week-end. Toujours troisième à six points du PSG et trois de l’OL, l’OM voit, de son côté, Bordeaux et Nice revenir à quatre longueurs.

Si la soirée a tourné au cauchemar pour Marseille - réduit à dix dès la 60e après le deuxième carton jaune de Joey Barton -, elle a été parfaite pour Nancy, qui a mérité ses trois points. L’équipe lorraine signe une deuxième victoire consécutive en L1, sa troisième de la saison et la première hors de ses bases. Avec ces trois nouveaux points, l’ASNL laisse surtout la dernière place à Troyes et revient à quatre points de Sochaux, premier relégable. Et cela n’a rien d’illogique. Car l’Olympique de Marseille n’a rien montré pendant de très longues minutes.

Encore un coup de pied arrêté...

Incapables de développer leur jeu, les protégés d’Elie Baup ont été considérablement gênés par le bloc nancéien. Les Lorrains se sont montrés très rigoureux et ont respecté les consignes tout en plaçant quelques contres. Ils ont ainsi eu les meilleurs occasions mais Alo'o Efoulou a vu Gignac repousser sa volée sur la ligne (14e) avant de rater le cadre (48e) ou de voir Steve Mandanda s'interposer (44e). Finalement, l’OM a encore craqué sur un coup de pied arrêté quelques minutes après l’expulsion de Barton (Sane, 1-0, 73e).  Un coup dur pour Marseille qui aurait pu obtenir un penalty pour une faute sur Gignac (89e). Mais ce n'était pas le soir de l'OM. Définitivement pas.