Football > Ligue 1

Marseille reste à quai


Par Foot123
Dernière mise à jour Le 03/02/2013 à 23:14 -
Par Foot123 - Le 03/02/2013 à 23:14
Marseille reste à quaiDe notre partenaire Foot123
 

L’Olympique de Marseille s’incline (0-1) à domicile contre Nancy, ce dimanche en clôture de la 23e journée de Ligue 1. L’OM a livré une partie relativement terne sur le plan offensif, et concédé un but à 20 minutes du terme, quelques instants après l’exclusion de Joey Barton.

Depuis le début de saison, l’OM avait souvent réussi à grappiller des points sans réellement convaincre dans le jeu. Souvent sur la corde raide, les Phocéens parvenaient à faire pencher la balance de leur côté avec un état d’esprit irréprochable et une efficacité à toute épreuve. Ce dimanche, les Marseillais n’ont pas mis ces ingrédients dans la prestation livrée face à des Nancéiens valeureux. Résultat, une défaite (0-1) qui ne souffre pas d’une énorme contestation, avec un nouveau but encaissé sur coup de pied arrêté, au terme d’une action confuse sur corner ou le malheureux André Ayew a poussé le ballon dans ses filets (0-1, 72e). Désormais à 6 points du PSG, Marseille perd l’occasion de rejoindre l’OL à la 2e place, et peut même désormais regarder Bordeaux arriver dans son rétroviseur.

Mandanda limite la casse

Nancy a logiquement subi la domination territoriale des Phocéens en tout début de match. Mais rapidement, les hommes de Patrick Gabriel ont montré qu’ils étaient dans de bonnes dispositions. Parfaitement organisés dans un 5-3-2, les Lorrains ont anesthésié les quelques approches marseillaises qui manquaient cruellement d’inventivité. Gignac s’est montré le plus menaçant, mais le Martégal n’était pas dans un bon soir. Il a trop ouvert son pied devant Grégorini (10e), puis tergiversé devant le portier nancéien (41e) alors qu’il pouvait mettre son équipe sur les rails. Entretemps, l’ASNL avait bien réagi. Sans le manque d’efficacité d’Alou’Efoulou, le dernier de L1 aurait déjà pu prendre les devants. L’attaquant nancéien a vu sa superbe volée acrobatique sortie sur sa ligne par Gignac (16e). Puis il a trouvé Mandanda sur sa route (43e) et manqué le cadre en duel avec le portier international (48e). Amorphe, l’OM s’est en plus compliqué la tâche avec l’exclusion de Barton, auteur deux fautes grossières en 5 minutes (56e, 60e). Une seule tentative de Jordan Ayew des 20m, à côté (62e) est venue apporter le danger sur les buts de Grégorini par la suite. A l’inverse, c’est même Mandanda qui évitait un plus large écart en sauvant les siens devant Louis (86e) et (90e+4). Ce dimanche, Marseille reste à quai. Mais elle ne le doit à personne d’autre qu’à elle-même.

Retrouvez l’ensemble des articles sur Foot123

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×