Football > Ligue 1

OGCN-Stade Rennais (1-0): Pour les Niçois, Frédéric Antonetti cherche à masquer "ses insuffisances"


Par Eurosport
Dans cet article
Dernière mise à jour Le 13/12/2012 à 18:06 -
Par Eurosport - Le 13/12/2012 à 18:06
Pour les Niçois, Antonetti cherche à masquer "ses insuffisances"Nice a réagi aux propos de Frédéric Antonetti, qui a traité les Aiglons "de tricheurs". Selon l’OGCN, l’entraîneur rennais cherche "à masquer les insuffisances de sa propre équipe ou de son propre management". Quelques heures après, le Stade Rennais a apporté son soutien à son coach.
 

Nice n’a pas mis longtemps à réagir. Après les attaques de Frédéric Antonetti, le club niçois a tenu à défendre ses joueurs. Et les Aiglons répondent sur le même ton à leur ancien coach : "Ce n'est pas la première fois que l'entraineur rennais se rend coupable de propos déplacés et dénués de sens à l'issue d'un match, propos bien souvent destinés à masquer les insuffisances de sa propre équipe ou de son propre management", lance le club niçois dans un communiqué.

Mardi soir, après la défaite du Stade Rennais à Nice (1-0), Frédéric Antonetti avait montré du doigt l’attitude d’Eric Bauthéac et Dario Cvitanich. Les deux joueurs étaient à l’origine des deux expulsions des Rouge et Noir. Et pas de manière très catholique aux yeux d’Antonetti. "Vous verrez le saut de l'ange de Bauthéac", avait noté l’entraîneur du Stade Rennais pour expliquer l’action qui a amené le penalty. Il s’en était ensuite pris à Cvitanich avec qui le "vice devient de la tricherie" selon lui. Le technicien breton avait conclu : "Ce sont les tricheurs qui ont gagné".

Rennes réagit et parle de " simulations manifestes "

L’OGC Nice ne pouvait laisser passer cette  saillie. Le Gym répond à son ancien entraîneur (de 2005 à 2009) avec un autre tacle, qui devrait mettre de l’huile sur le feu. "Nous encourageons vivement M. Antonetti à plus de mesure et à se concentrer sur son métier, son équipe et le Stade Rennais, club très apprécié de notre championnat et avec lequel nous entretenons d'excellentes relations", conclut le club azuréen. Eric Bauthéac, qui avait déjà réagi sur Twitter mardi soir, a aussi tenu à répondre une nouvelle fois chez nos confrères de L’Equipe.fr : "C’est dommage de dire qu’on est des tricheurs, surtout que deux jours avant, il (Antonetti) nous faisait des éloges. C’est petit."

Quelques heures après le communiqué niçois, le Stade Rennais a tenu à apporter son soutien à Fréderic Antonetti. Selon les Rouge et Noir, "les attaques visant Frédéric Antonetti sont inappropriées et dénuées de tout fondement." Le club breton va même dans le sens de son entraîneur : "Frédéric Antonetti a simplement voulu réagir à ce que tous les médias ont constaté : le pénalty et les cartons rouges sont la conséquence de simulations manifestes", affirme le club d’Ille-et-Vilaine, qui annonce avoir "saisi la Commission de Discipline de la LFP afin quelle puisse se prononcer sereinement et équitablement ce qui, nous l'espérons, mettra un terme à tout autre commentaire." Affaire à suivre.

 
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
  commentaire(s)
Ajoutez le vôtre !
 
×