Bordeaux Toulouse Didot - AFP
 
Article
commentaires
Football > Ligue 1

Toulouse-Ajaccio (2-4) : TFC, le coup de mou

Toulouse, le coup de mou

Par Eurosport
Dernière mise à jour Le 10/11/2012 à 22:37 -
Par Eurosport - Le 10/11/2012 à 22:37
Toulouse a enregistré sa première défaite de la saison à domicile en s'inclinant face à Ajaccio (2-4). Les Violets stagnent au classement.

Toulouse pouvait prendre les commandes. Il se contentera de la septième place. Le TFC s'est incliné pour la deuxième fois consécutive tandis qu'Ajaccio (2-4), qui restait sur cinq matches sans victoire à l'extérieur, s'éloigne de la zone rouge. Un nouveau virage raté par les protégés d'Alain Casanova, qui n'ont jamais été en mesure de s'imposer malgré une ouverture du score prématurée et ont montré des signes inquiétants de faiblesse avec le jour sans de certains cadres comme Capoue ou Didot.

Privés d'André, Cavalli et Mutu suspendus, les Corses entamaient la rencontre de la pire des façons avec un but contre son camp de Lippini, qui d'une tête en retrait mal ajustée, trompait Ochoa pour un but gag (1-0, 4e).  Se sentant peut-être déjà à l'abri, les Toulousains, privés de Zebina mais avec Ben Yedder en pointe, laissaient Ajaccio revenir dans la partie grâce à Sammaritano qui reprenait une frappe de Bouhours mal repoussée par Ahamada (1-1, 15e).

Réalisme corse

Ajaccio dominait alors les débats et reprenait même l'avantage sur une nouvelle erreur individuelle. Une relance mal assurée d'Ahamada, permettait ainsi à Belghazouani de corser l'addition (2-1, 34e). Avec un Sissoko remuant au milieu de terrain, le TFC sortait de sa torpeur après le repos. Sur une tête (50e), puis un tir en pivot bien détourné par Ochoa (54e), Tabanou manquait par deux fois l'égalisation.

A l'heure de jeu, Casanova modifiait son système pour passer en 4-2-3-1 avec la rentrée de Rivière et Regattin. Un changement tactique offensif qui ne résistait pas au réalisme corse qui sur un contre triplait la mise par l'intermédiaire de Diarra (3-1, 67e). Un but d'Abdennour, après un cafouillage (3-2, 72e) offrait un peu d'espoir aux Toulousains mais, malgré quelques opportunités, les coéquipiers de Didot buvaient finalement le calice jusqu'à la lie dans les arrêts de jeu avec un but de Belghazouani (4-2, 90+3e), Ahamada ayant déserté son but.