AFP

ASM-Nantes (3-1) : Monaco reprend six points d'avance sur Lille (3e) grâce à James Rodriguez

Pour Monaco, heureusement qu'il y a James Rodriguez

Le 06/04/2014 à 22:54Mis à jour Le 06/04/2014 à 23:16

Malgré l'ampleur du score (3-1), Monaco n'a pas impressionné face à Nantes. Mais, grâce à James Rodriguez, l'ASM reprend six points d'avance sur Lille (3e).

Monaco a renoué avec la victoire pour conforter sa deuxième place du championnat. Après deux matches sans succès en L1, l'ASM s'est offert un large succès (3-1) face à une équipe de Nantes, encore en difficulté devant le but en l'absence de Filip Djordjevic. James Rodriguez a été l'homme clef de cette rencontre avec deux buts et une passe décisive. Voilà l'essentiel de cette soirée dominicale. Car il ne faut pas s'y tromper : malgré les quatre buts, les rares supporters de Louis II ne se sont pas régalés dans une rencontre où Monaco a longtemps joué sans forcer.

En première période, l'ASM, malgré les retours d'Eric Abidal et Joao Moutinho, n'a ainsi pas montré grand-chose dans une entame de match sans rythme. Mais James Rodriguez a fait parler son talent d'une frappe parfaitement enroulée après un décalage de Dimitar Berbatov, encore hors-jeu au départ de l'action (1-0, 18e). Tranquille, trop "pépère", l'équipe asémiste a alors semblé vouloir gérer cette avance. Et si sa défense a montré quelques signes de fébrilité, Nantes n'a pas su en profiter, ou est tombé sur un excellent Danijel Subašić à l'image d'Itay Shechter (29e).

FOOTBALL 2014 Monaco - Nantes (Bedoya et Abidal)

FOOTBALL 2014 Monaco - Nantes (Bedoya et Abidal)AFP

Rodriguez impliqué sur les trois buts

La seconde période a livré un spectacle un peu plus agréable. Un peu plus impliqué, Monaco a montré un visage légèrement plus séduisant. Mais alors juste légèrement dans le sillage de James Rodriguez, ou encore de Valère Germain et avec l'entrée d'Emmanuel Rivière. Après le premier but, le Colombien a encore été décisif en tirant le corner pour la tête d'Andrea Raggi pour le 2-0 (72e) avant de transformer le penalty obtenu par Fabinho (3-0, 76e) suite à une faute de Maxime Dupé, le jeune gardien ligérien en l'absence de Rémy Riou.

Nantes, incapable de conclure ses opportunités en première période, a au moins réussi à stopper sa disette offensive à l'extérieur grâce à Alejandro Bedoya (3-1, 78e). Mais le FCN, diminué par les absences, rechute après quatre matches sans défaite. Au final, c'est bien l'ASM qui conforte sa place de dauphin en conservant six points d'avance sur Lille (3e). Et, hormis le talent de James Rodriguez, c'est bien tout ce qu'il faut retenir de cette soirée.

0
0