Ligue 1 (Marseille - Saint-Etienne, 7e journée) : L'OM trouve une deuxième jeunesse

L'OM trouve une deuxième jeunesse
Par Eurosport

Le 24/09/2013 à 22:54Mis à jour Le 24/09/2013 à 23:54

Marseille a renoué avec le succès mardi contre Saint-Etienne (2-1) grâce aux jeunes B.Mendy (19 ans) et Imbula (21 ans). L'OM rejoint Monaco en tête de la L1.

L’OM a remis le contact. Après quatre matches sans victoire toutes compétitions confondues, Marseille a retrouvé ses esprits face à Saint-Etienne. Une victoire logique (2-1) qui s'est dessinée dans la première demi-heure et qui permet aux Olympiens de revenir à hauteur de Monaco en tête de la L1. Les Verts subissent en revanche un deuxième coup d’arrêt consécutif et pourraient glisser dans le ventre mou du classement en fonction des résultats de cette 7e journée.

L’OM a fait le break en deux minutes grâce à ses quatre jeunes recrues. Benjamin Mendy d’abord d’une reprise de volée paradoxalement ratée sur un centre parfait de Mathieu Valbuena (22e). Puis, Gianelli Imbula, excellent encore ce mardi, a corsé l’addition (26e) pour des Marseillais qui ont pris des Stéphanois à la gorge. Au cours d’une première mi-temps enlevée et agréable, les Verts ont réduit la marque sur un penalty généreux sifflé par un Saïd Enjimi peu inspiré ce mardi. Faouzi Ghoulam ne s’est pas fait prier (32e).

Enjimi hors sujet

Si Hamouma aurait pu à deux reprises ramener les siens dans le match (42e et 43e), trois sublimes parades de Stéphane Ruffier devant un Valbuena malheureux (36e, 44e) puis André Ayew (89e) ont permis à Saint-Etienne de garder espoir. Mais les deux équipes ont payé leur débauche d’énergie  en seconde période. Certes la tête de Zouma, royal dans les airs comme souvent, a flirté avec le poteau mais l’ASSE s’est montré trop peu inspirée devant.

L'OM aurait dû finir le match à dix sur un tacle en retard d’André Ayew sur un Mollo contraint de quitter la pelouse et Saint-Etienne aurait pu bénéficier d’un penalty sur une main de Fanni dans sa surface mais Saïd Enjimi a terminé le match comme il l’avait démarré. Plus fébrile en seconde période, l’OM a tenu bon quand les Verts ont payé leur entame fébrile. Si tout n’est pas encore parfait, l’OM retrouve le goût de la victoire. Et c’est bien là l’essentiel.

0
0