AFP

PSG - Reims (3-0) : Paris enchaîne et prend provisoirement 16 points d'avance sur Monaco

Le PSG (bis) ne ralentit pas

Le 05/04/2014 à 18:54Mis à jour Le 06/04/2014 à 23:51

Avant de retrouver Chelsea, mardi, le PSG s'est facilement imposé face à Reims (3-0) avec une équipe remaniée. Paris prend 16 points d'avance sur Monaco.

Le pain quotidien a été digéré tranquillement. De retour en L1, le PSG a remporté une nouvelle victoire face à Reims (3-0) entre ses deux rendez-vous en quarts de finale de la Ligue des champions face à Chelsea. Avant le retour tant attendu à Stamford Bridge où les Parisiens tenteront de conserver l'avance du match aller (3-1), les coéquipiers de Thiago Silva ont fait le travail avec une équipe largement remaniée. Paris compte maintenant 16 points d'avance sur Monaco, avant le match de l'ASM face à Nantes dimanche. Rien n'est venu gâcher la préparation de ce choc face aux Blues.

Face au huitième de la L1 après ce match, le risque de relâchement planait pour le PSG. Il n'a pas eu lieu. Car Laurent Blanc a réussi son coup. L'entraîneur parisien a choisi de mobiliser des joueurs en quête de temps de jeu. Il a gagné son pari, si pari il y avait tant le PSG possède de la marge en championnat. Sirigu, Thiago Silva, Cavani étaient ainsi les seuls titulaires ce samedi qui avaient débuté mercredi le match contre Chelsea. Mais malgré cette nette revue d'effectif, Paris a encore largement dominé son sujet, bien aidé par une équipe rémoise beaucoup trop timide. Ce PSG B a ainsi mis le pied sur le ballon, notamment en première période où les Rémois n'ont pas réussi à sortir réellement de leur camp.

FOOTBALL 2014 PSG - Reims (Cavani)

FOOTBALL 2014 PSG - Reims (Cavani)AFP

Cavani et Lucas répondent présent

De retour de blessure, Gregory Van Der Wiel, finalement titulaire, a, lui, repris du rythme et s'est illustré, notamment en étant l'auteur du centre sur le but de Cavani. Enfin, Lucas n'a pas été en reste. Si Javier Pastore s'est montré en première période, le Brésilien a signé quelques slaloms dont il a le secret et c'est lui qui a placé une tête croisée sur le deuxième but parisien inscrit finalement contre son camp par Aïssa Mandi (2-0, 48e), le malheureux du jour puisqu'il a remis ça sur une frappe de Lavezzi (3-0, 89e c.s.c). Alors qu'une place s'est libérée à droite dans l'équipe-type du PSG, Lucas postule clairement. Au final, Laurent Blanc a connu une après-midi paisible et bien agréable. Parfaite pour préparer Chelsea.

0
0