AFP

24e journée : Monaco domine Bastia 2-0 et conforte sa 2e place au classement

Monaco, dauphin tout sourire

Mis à jourLe 02/02/2016 à 21:48

Publiéle 02/02/2016 à 20:51

Mis à jourLe 02/02/2016 à 21:48

Publiéle 02/02/2016 à 20:51

LIGUE 1 - Après la lourde défaite concédée à Angers samedi (3-0), Monaco a rebondi en dominant à domicile le SC Bastia 2-0 en ouverture de la 24e journée. Voici les Monégasques avec de nouveau 5 points d'avance sur le 3e, Angers qui se rendra à Reims mercredi. Après le csc de François-Joseph Modesto, Bernado Silva a conforté la 11e victoire de la saison de l'ASM en doublant la mise.

Emmenés par un très bon Bernardo Silva, auteur du deuxième but, et par un Vagner Love titulaire pour la première fois, les Monégasques ont dominé assez largement la rencontre, bénéficiant de la maladresse des Bastiais, incapables de se montrer dangereux. Avec ses trois points, Monaco est assuré de rester le dauphin du PSG à l'issue de cette 24e journée.

Ce Monaco-là est incroyable. Jamais enthousiasmant, rarement spectaculaire mais toujours aussi efficace, l'ASM se contente de prendre les trois points. Une recette incroyablement efficace en Ligue 1 et qui permettra aux joueurs de la Principauté d'être à l'issue de la journée le dauphin du PSG pour la quatrième fois de suite. Pourtant, la prestation des Monégasques face à Bastia a été loin d'être inoubliable. Par moments, elle a même frôlé l'indigence absolue. Mais, en seconde période, certains mouvements ont justifié le statut de dauphin de l'AS Monaco.

Un Bernardo Silva de gala

Surtout sur le côté gauche. Le duo portugais Coentrao-Bernardo Silva a donné le tournis à un Peybernes en grande difficulté. Défenseur central de formation, le Bastiais a eu du mal à suivre les dédoublements récurrents dans son dos. Pourtant, aucun des buts n'est venu de son côté. Alors oui, sa perte de balle en première mi-temps a failli offrir à Bernardo Silva l'ouverture du score mais Leca est magnifiquement intervenu (26e).

Alors oui, à la 52e minute, le portier corse a une nouvelle fois sauvé son équipe devant Vagner Love, qui avait déjà manqué le cadre de la tête en première période (22e), et il a fallu un raté de Dirar (54e) pour empêcher le Marocain d'inscrire le but du break. Le deuxième de l'ASM car les joueurs de Leonardo jardim avait profité d'un coup de pouce bastiais pour ouvrir le score sur corner, Modesto déviant involontairement le ballon au fond de ses propres filets (34e).

Fabinho (Monaco) et Ngando (Bastia) Ligue 1 2016
Fabinho (Monaco) et Ngando (Bastia) Ligue 1 2016 - AFP

A croire que les buts un peu chanceux étaient à la mode sur la pelouse de Louis II… Ce n'est pas Bernardo Silva qui dira le contraire. Le Monégasque le plus dangereux a logiquement été récompensé au terme d'une superbe une-deux avec Dirar. Lancé sur la droite par une louche du Portugais, le Marocain s'est montré lucide en servant en retrait son meneur de jeu, tout seul. Et si la reprise de Bernardo Silva ne paraissait pas forcément cadrée, la déviation de Squilacci a complètement pris à contre-pied Leca, encore battu par un propre coéquipier (72e). Une malchance dont les Bastiais ne pourront pas non plus se plaindre, eux qui n'ont dangereux qu'à une seule reprise, à la 92e minute lorsque Palmieri a buté sur Subasic. Une occasion qui n'a pas empêché les Monégasques de prendre le large dans la course à la deuxième place.

0 commentaire
Vous lisez :