AFP

6 buts, 5 cartons rouges : triste soirée sur les pelouses de Ligue 1

6 buts, 5 cartons rouges : triste soirée sur les pelouses de Ligue 1

Le 07/02/2016 à 14:08

LIGUE 1 - Six petits buts et beaucoup d'expulsions sur les pelouses de Ligue 1 samedi soir où les arbitres ont distribué 5 cartons rouges. Dans le jeu, Reims s'est donné encore un peu d'air en s'imposant à Caen (0-2), Bastia qui a battu Troyes respire aussi (2-0), Lorient et Montpellier ont fait match nul (1-1), comme Toulouse et Nantes (0-0) et Ajaccio et Guingamp (0-0).

Caen – Reims : 0-2

Reims s'est offert une énorme bouffée d'oxygène. Pour la première fois depuis les... deux premières journées de la saison, les Champenois alignent deux victoires de rang. Après avoir fait tomber Angers, ils ont surpris samedi l'autre révélation de la saison, Caen. En Normandie, un but dans chaque mi-temps a scellé le sort de la rencontre. Bifouma a ouvert le score (20e) avant qu'Oniangué ne double la mise en profitant d'une faute de main de Vercoutre. Reims reste 16e mais se donne de l'air. Caen glisse à la 8e place, son plus mauvais classement depuis le mois d'août.

Ce qu'on en retient : Doucement mais sûrement, le SMC rentre dans le rang. Caen n'a gagné que deux de ses dix derniers matches en Ligue 1...

Les joueurs rémois se congratulent après leur but sur la pelouse de Caen, samedi 6 février 2016

Les joueurs rémois se congratulent après leur but sur la pelouse de Caen, samedi 6 février 2016AFP

Toulouse - Nantes : 0-0

La série continue pour le FC Nantes, désormais invaincu depuis 11 journées. Mais les Canaris n'ont pu signer à Toulouse une troisième victoire consécutive qui les aurait installés au pied du podium. Les joueurs de Michel Der Zakarian sont tombés sur un super Alban Lafont dans le but toulousain, jusqu'à la sortie de celui-ci sur blessure à un quart d'heure de la fin. Ce nul ne fait en tout cas pas les affaires du Téfécé, qui avait cruellement besoin des trois points et reste scotché à la 19e place, de plus en plus loin du maintien.

Ce qu'on en retient : Après six défaites d'affilée toutes compétitions confondues, Toulouse n'a pas perdu. Il faudrait maintenant réapprendre à gagner. Sinon, l'ascenseur va vite s'ouvrir...

Jean-Daniel Akpa-Akpro (Toulouse) à la lutte avec Lorik Cana (Nantes)

Jean-Daniel Akpa-Akpro (Toulouse) à la lutte avec Lorik Cana (Nantes)AFP

Bastia - Troyes : 2-0

Deux buts, trois rouges. En quatre mots, le résumé d'une triste soirée à Furiani. Bastia a fini à 10, Troyes à 9. Les Corses ont eu le mérite de bien rentrer dans leur match. Bien lancé en profondeur par Danic, Ayité a gagné son duel avec Dreyer pour ouvrir le score (10e). Malgré ce bon départ, le SCB a manqué de sérénité. L'expulsion de Leca aurait même pu relancer l'ESTAC mais les Troyens ont ensuite perdu Perea (59e) puis Camus (82e), exclus à leur tour. Ce deuxième rouge s'est accompagné d'un penalty transformé par Ayité pour un doublé salvateur. Bastia prend cinq longueurs d'avance sur le 18e. Troyes a neuf orteils et demi dans la tombe.

Ce qu'on en retient : Mine de rien, c'est la 4e victoire de suite à Furiani pour Bastia. L'opération maintien se passe bien, pour l'instant, pour François Ciccolini.

Gaël Danic (Bastia) au duel avec Benjamin Nivet (Troyes), samedi 6 février 2016

Gaël Danic (Bastia) au duel avec Benjamin Nivet (Troyes), samedi 6 février 2016AFP

Lorient - Montpellier : 1-1

Montpellier peut nourrir des regrets. A la pause, les Héraultais semblaient avoir fait le plus dur. Ils menaient au score après le but du revenant Kevin Bérigaud à la 45e minute, d'autant que Lorient évoluait à dix après l'expulsion de Bellugou (37e). Ça ne sentait pas bon pour les Merlus mais ils ont eu le grand mérite de revenir au score par l'intermédiaire de la nouvelle recrue Jimmy Cabot, à la conclusion d'une belle séquence collective (52e). Les deux équipes ont ensuite eu l'opportunité de faire la décision, à l'image de cinq dernières minutes un peu folles, marquées par une occasion en or de Camara (86e) et une autre de Guerreiro (89e). Montpellier rate quand même le coche et reste 18e. Lorient est 12e, mais seulement 5 points devant…

Ce qu'on en retient : S'il veut se sauver, le MHSC doit gagner ce genre de match. Sinon, ce sera compliqué.

Didier Ndong (Lorient) au duel avec Ryad Boudebouz (Montpellier), samedi 6 février 2016

Didier Ndong (Lorient) au duel avec Ryad Boudebouz (Montpellier), samedi 6 février 2016AFP

Ajaccio - Guingamp : 0-0

Ajaccio a joué 82 minutes à 11 contre 10. Mais ça n'a pas suffi au Gazélec, incapable de trouver la faille face à une équipe de Guingamp qui, une fois en infériorité numérique, a eu vite fait de cibler l'objectif de sa soirée : le 0-0. Mission accomplie donc pour les Gourvennec's boys. Ajaccio a globalement dominé mais a eu un mal fou à porter le danger sur le but de Lössl. Les Gaziers restent 17e, un petit point devant le premier relégable, et à 4 longueurs de son visiteur du soir.

Ce qu'on en retient : Vu les circonstances, c'est surtout un bon point pour Guingamp.

Duel aérien entre Issiaga Sylla (Ajaccio) et Lars Jacobsen (Guingamp), samedi 6 février 2016

Duel aérien entre Issiaga Sylla (Ajaccio) et Lars Jacobsen (Guingamp), samedi 6 février 2016AFP

0
0