AFP

ASSE - ASM (1-1) : Monaco revient de loin et s'en sort bien avec un point

Monaco revient de loin et s'en sort bien avec un point

Mis à jourLe 14/02/2016 à 23:04

Publiéle 14/02/2016 à 12:24

Mis à jourLe 14/02/2016 à 23:04

Publiéle 14/02/2016 à 12:24

Article de Martin Mosnier

LIGUE 1 – Monaco a arraché un match nul plutôt heureux (1-1) dimanche à Geoffroy-Guichard face à Saint-Etienne, grâce à un but de Vagner Love à 5 minutes de la fin. L'ASM consolide ainsi sa deuxième place en maintenant les Verts à 6 longueurs.

Ce sont 30 secondes qui coûteront peut-être cher à l'AS Saint-Etienne en fin de saison. A la 83e minute, Monnet-Paquet part seul défier Subasic alors que les Verts mènent déjà au score mais un hors-jeu imaginaire le stoppe dans son élan. Sur l'action qui suit, Ruffier repousse une tête de Carillo mais Vagner Love se jette pour offrir le nul à l'AS Monaco (1-1, 84e).

Les Verts ont donc laissé échapper une victoire qui leur tendait les bras après l'ouverture du score logique de Bayal Sall (57e). Ce nul permet tout de même aux Verts de conserver leur quatrième place au classement, mais les hommes de Leonardo Jardim conservent six points d'avance sur leurs hôtes du jour.

Premier but de Vagner Love

C'est inespéré pour eux tant Saint-Etienne a dominé la rencontre. En particulier la première période et la fin de match. Menés par un Oussama Tannane décidément intenable, les Verts ont rapidement étouffé les dauphins du PSG. Seul à 6 mètres, Söderlund a raté l'immanquable (11e) puis c'est Subasic qui s'est interposé sur une tête du Norvégien (17e) avant de repousser deux frappes de Tannane (43e, 47e). S'il n'a rien pu sur l'ouverture de Sall sur une tête placée, il a maintenu les siens dans le match.

Si Helder Costa a touché le poteau avant la pause (32e), Monaco a eu un mal fou à s'approcher du but de Stéphane Ruffier. C'est Carrillo qui a débloqué la rencontre d'un coup de tête sur corner. Une tentative repoussée par le portier des Verts sur Vagner Love (84e).

Le premier but du Brésilien en L1 a réveillé les Verts qui pourront longtemps regretter de ne pas avoir su enfoncer le clou. La révolte en fin de rencontre et l'oppressante domination stéphanoise n'ont rien changé. Sall a enlevé le ballon de la victoire des pieds de Söderlund (90+3e) et Florentin Pogba a raté la balle de match (90+4e). Ce nul fait clairement les affaires du Monaco qui conserve un épais matelas sur la concurrence.

0 commentaire
Vous lisez :