AFP

Ben Arfa, Debuchy, Puel : Le Top des déclas de la 24e journée

"C'est certainement le but le plus chanceux de ma carrière" : Le Top des déclas de la 24e journée
Par Eurosport

Le 04/02/2016 à 00:24

LIGUE 1 – L'honnêteté de Hatem Ben Arfa, les soucis physiques de Mathieu Debuchy, l'agacement de Claude Puel sont au programme des déclas de la 24e journée.

Ben Arfa n'est pas dupe

La victoire de Nice sur Toulouse (1-0) a été acquise avec un brin de réussite, à l'image du but de Hatem Ben Arfa. Le stratège des Aiglons est d'ailleurs le premier à le reconnaître.

" Je veux faire un petit pont à Alban Laffont. Le ballon qu'il repousse me revient dessus. C'est certainement le but le plus chanceux de ma carrière."

Les jambes de Ben Arfa, le détail qui tue pour Arribagé

Hatem Ben Arfa n'a pas livré sa meilleure prestation de la saison contre Toulouse, loin de là. Mais il a su faire la différence. Sur une accélération et un peu de chance. La clef du match selon Dominique Arribagé.

" Cela se joue finalement sur pas grand-chose, juste sur les jambes de Ben Arfa."

Blanc assume

Le PSG n'a pas été étincelant face à Lorient. Mais Paris a assuré l'essentiel en gagnant face à Lorient (3-1). Et surtout, Laurent Blanc assume ce match "mitigé" de son groupe. L'entraîneur parisien a choisi de faire tourner et de changer de système car il pense sur le long terme. Logiquement.

" On passe à travers les gouttes. Encore une fois, c'est un peu de ma faute, mais c'est nécessaire. Là, je gère plus l'effectif pour les échéances à venir que pour peaufiner des systèmes, avoir une osmose."
Laurent Blanc

Laurent Blanc Eurosport

Debuchy a encore du boulot

Mathieu Debuchy ne doit pas regretter son choix. Dès son premier match avec Bordeaux, le latéral a été titularisé aux Girondins. Mais visiblement, l'international, qui espère gagner sa place pour l'Euro, est encore loin de son meilleur niveau. Presque jamais aligné avec Arsenal cette saison, il a souffert physiquement pour cette première avec Bordeaux.

" Physiquement, je n'ai pas encore un match dans les jambes et je suis sorti car je souffrais de crampes. Il faut que j'enchaîne les matches."

Puel veut choisir entre football et rugby

La pelouse de l'Allianz Riviera était dans un sale état. La faute notamment au match Toulon – Stade Français disputé dimanche dans l'enceinte niçoise. Claude Puel n'a pas du tout aimé. Pour lui, ce terrain abîmé n'est pas étranger à la triste prestation de ses joueurs.

" Nous nous sommes adaptés au TFC et à un terrain indigne. Un terrain encore plus compliqué que celui de Caen. Pour du sport de haut niveau, il faudra choisir entre football et rugby."
Claude Puel, entraîneur de l'OGC Nice

Claude Puel, entraîneur de l'OGC NicePanoramic

Nantes regarde en haut

Le FC Nantes enchaine les bons résultats. Sixième de L1, les Canaris commencent à avoir de l'ambition. Séduit par le jeu de son équipe contre le Gazélec Ajaccio (3-1), Michel Der Zakarian ne s'en cache pas.

" Si on veut regarder là-haut, il faut continuer à mettre du contenu."

Laurey veut voir son équipe retrouver du jeu et l'envie

Après une belle période, le Gazélec Ajaccio n'avance plus. Pire, il vient d'enchainer trois défaites, dont deux claques. Si son équipe maintient tout juste la tête hors de l'eau, à la 17e place, Thierry Laurey, l'entraîneur du Gaz', espère voir son groupe reprendre du plaisir. Pour lui, les résultats suivront.

" Je dirais que nous avons presque perdu une certaine forme de plaisir. Avant les résultats, j'aimerais que l'on retrouve une certaine façon de jouer. On fait des matches qui méritent zéro point."
Thierry Laurey (GFC Ajaccio)

Thierry Laurey (GFC Ajaccio)AFP

Guégan et le match charnière

Reims est enfin reparti de l'avant. Le Stade de Reims, qui n'avait plus gagné à domicile depuis leur succès contre Lille le 25 septembre, a pris un petit bol d'air en s'extirpant de la zone de relégation après sa victoire à domicile contre Angers (2-1). Pour Olivier Guégan –l'entraîneur de Reims -, ce match doit être un tournant.

" Ce match doit être un match charnière dans notre saison. Il doit nous permettre de retrouver de la confiance pour aborder les 14 matches qu'il nous reste pour obtenir le maintien. On est très loin d'être mort."

Un bon rappel pour Angers

La défaite d'Angers à Reims (2-1) a permis à Stéphane Moulin de remettre les points sur les i. Si le SCO est quatrième de L1, le club angevin ne peut pas se permettre de se relâcher.

" Nous n'avons pas de marge, souvenons-nous en."

Troyes apprend toujours ses leçons, enfin Robin l'espère

Troyes a repris une claque à Guingamp (4-0). Mais Claude Robin, son entraîneur, essaye de positiver. Enfin, un peu…

" On paye pour apprendre. Enfin, j'espère qu'on apprend, au moins."
Claude Robin (ESTAC)

Claude Robin (ESTAC) AFP

Ripoll sait de quoi il parle

Sylvain Ripoll, l'entraîneur de Lorient, est impressionné par le record du PSG. Et pas seulement pour les 33 matches sans défaite...

" Le record d'invincibilité de 33 matches? C'est impressionnant, on ne peut qu'être admiratif de ce qu'ils font, car il y a aussi l'idée de jeu qui émane de cette équipe."
0
0