AFP

Ce Nice-OM était vraiment tout sauf nul

Ce Nice-OM était vraiment tout sauf nul

Mis à jourLe 14/02/2016 à 23:42

Publiéle 14/02/2016 à 22:53

Mis à jourLe 14/02/2016 à 23:42

Publiéle 14/02/2016 à 22:53

Article de Martin Mosnier

LIGUE 1 – Nice et Marseille n'ont pu se départager dimanche soir à l'Allianz-Riviera (1-1). Mais les deux équipes ont livré un match de très grande qualité. Ce résultat permet aux Aiglons de conserver leur place sur le podium. l'OM, lui, se retrouve 11e, mais à seulement 5 points de leur hôte du soir...

Un petit régal à vous réconcilier avec la Ligue 1. Dans l'intensité, le rythme, ce Nice-Marseille restera une référence pour les deux clubs. Pourtant, ni les Aiglons ni les Olympiens ne se satisferont de cette 26e journée. Le nul (1-1) n'arrange personne. D'abord parce que l'OM, après l'ouverture du score d’Isla (37e), s'est vu revenir avec fracas dans la course au podium mais reste finalement 11e à cinq points de ses adversaires du soir. Ensuite parce qu'à l'issue de ce week-end, Nice voit la meute se rapprocher après les victoires de Nantes, Lyon ou Rennes.

Si la rencontre a démarré avec neuf minutes de retard pour cause de fumigènes et de panne de la "goal line technology", les 22 acteurs sont rapidement rentrés dans le rythme d'une rencontre jouée à cent à l'heure. Après une entame dominée par Nice, c'est contre le cours du jeu que l'OM a ouvert le score par Isla suite à une mauvaise appréciation de trajectoire de Cardinale (37e). Autant le dire tout de suite, ce fut la seule erreur du portier des Aiglons qui a maintenu les siens dans la partie au plus fort de la domination marseillaise avant la pause.

Cardinale écoeure Batshuayi

L'OM a gâché quelques occasions de faire le break et Batshuayi, qui a touché le poteau (71e), ne gardera pas un souvenir impérissable de sa soirée. L'avant-centre phocéen a buté sur Cardinale à deux reprises avant la pause notamment sur un duel dans un fauteuil (45+9e). Même chose dans la dernière demi-heure. Le portier azuréen a signé une nouvelle parade à bout portant face à Batshuayi (72e) avant de sortir d'une horizontale une reprise du Marseillais (82e). L'OM peut s'en vouloir parce qu'entre-temps, ce diable de Valère Germain a trompé la vigilance de Rolando pour pousser dans les filets l'offrande d'un Vincent Koziello décidément indispensable (58e).

Même en l'absence d'Hatem Ben Arfa, Nice reste soyeux. Mathieu Bodmer, numéro 10 de circonstance, a plutôt fait bonne figure dans un registre différent de HBA. Son touché de balle a mis les siens dans le bon sens. Il a même cru ouvrir la marque mais sa tête victorieuse (26e) tout comme le but de Pléa (80e) ont logiquement été refusés pour hors-jeu. Les hommes de Puel ont démontré que, même sans leur dynamiteur, ils restent de sérieux candidats au podium. Pour l'OM, en revanche, il faudra rapidement engranger des points. A commencer par la semaine prochaine lors d’une affiche qui vaudra cher face aux Verts.

0 commentaire
Vous lisez :