AFP

Comment la vente de l'OM se prépare

Comment la vente de l'OM se prépare

Mis à jourLe 26/01/2016 à 14:31

Publiéle 26/01/2016 à 14:22

Mis à jourLe 26/01/2016 à 14:31

Publiéle 26/01/2016 à 14:22

Article de Benoît Vittek

De la banque Rothschild au fonds d'investissement Doyen Sports en passant par les supporters, les dirigeants de l'Olympique de Marseille multiplient les échanges en vue de la vente du club.

Un mandat pour la banque Rothschild

C'est la dernière information dans ce dossier engagé depuis de longues années : Margarita Louis-Dreyfus, propriétaire de l'OM, aurait confié un mandat de vente à la banque Rothschild. C'est ce qu'avance France Football dans son édition à paraître mercredi. Selon le magazine, c'est le banquier suisse Philipp Hildebrand, compagnon de MLD, qui aurait incité la propriétaire du club à accélérer sur ce dossier. Pour la veuve de Robert Louis-Dreyfus, l'OM est un boulet, notamment financier. Le prix de vente du club est estimé autour de 100 millions d'euros, et l'acquéreur devra ensuite injecter d'importantes liquidités dans les finances olympiennes.

Des discussions et des rapprochements, notamment avec Doyen Sports

À ce prix-là, il peut y avoir des intéressés pour s'associer à une marque aussi populaire. Des rumeurs menant au Moyen-Orient font régulièrement surface. FF évoque de nouvelles pistes, dont aucune ne semble sur le point de se concrétiser : un investisseur américain proche de l'avocat d'affaires Didier Poulmaire ; une société menée par l'ancien directeur général du FC Metz Patrick Razurel, dont un riche partenaire indien chercherait à s'implanter dans le football français… et Nelio Lucas, patron du fonds d'investissement Doyen Sports, dont les dirigeants marseillais se rapprocheraient pour profiter de son immense réseau.

Un assainissement économique

Une entreprise à l'équilibre se vend bien plus facilement qu'un club déficitaire. Les lourdes pertes sportives enregistrées par l'OM ces derniers mois ont au moins servi ses comptes : entre transferts importantes (Imbula, Payet, Thauvin) et allègement de la masse salariale (Gignac, Ayew, Fanni), le club a épongé ses pertes de l'exercice 2014-2015 et pourrait même finir la saison dans le vert. L'OM pourrait à nouveau opérer de belles ventes cet été. France Football relève également les investissements consentis pour la rénovation du Vélodrome et l'acquisition des terrains de la Commanderie.

Mieux cadrer l'environnement du club

C'est un autre chantier sur lequel Vincent Labrune tente d'avancer depuis plusieurs mois : reprendre le contrôle sur l'environnement du club, et donc les supporters. Pour le président de l'OM, il s'agit notamment de reprendre la main sur la gestion des abonnements, aujourd'hui délaissée aux associations. "Je ne pense pas que les supporters soient un obstacle à la vente, avance cependant Didier Poulmaire, qui a eu des discussions avec les dirigeants olympiens. Je pense même qu'il faut les associer à la discussion."

Vincent Labrune, président de l'Olympique de Marseille - 2015
Vincent Labrune, président de l'Olympique de Marseille - 2015 - Panoramic
0 commentaire
Vous lisez :