Panoramic

PSG - Et dire que Serge Aurier assurait avoir "retenu la leçon"…

Et dire qu'Aurier avait "retenu la leçon"…

Le 16/02/2016 à 15:17

Trois jours avant sa désormais fameuse sortie sur Periscope, Serge Aurier avait accordé un long entretien à France Football. Une interview dans laquelle il revenait notamment sur ses erreurs passées. L'hebdomadaire, paru mardi, a publié les extraits de celui-ci.

Jeudi dernier, France Football et Serge Aurier s’étaient donné rendez-vous pour une interview au Camp des Loges, le centre d'entraînement du PSG, suivie d'une séance photo. Au menu des 45 minutes accordées par le club, le joueur avait abordé son statut au sein du club champion de France, ses rapports avec ses coéquipiers, mais aussi ses erreurs passées. Dans son édition de ce mardi, l'hebdomadaire a donc décidé de publier les extraits de cet entretien. Des passages qui sonnent forcément faux après la sortie pathétique du joueur ce week-end.

Sur sa situation au PSG, l'ancien Lensois avait reconnu "avoir conscience de la chance d'être au PSG, dans un environnement fabuleux, dans l'un des plus grands clubs d'Europe." Et sa place dans l'effectif parisien ? "C'est vrai que j'aime aussi mettre l'ambiance dans le vestiaire. Avec 'Pocho' (Lavezzi), on est un peu les 'ambianceurs'. Ce groupe est très simple, très facile à vivre. Il n'y a que des bons mecs. J'aime bien mettre la musique, faire danser le vestiaire."

Zlatan Ibrahimovic et Serge Aurier (PSG)

Zlatan Ibrahimovic et Serge Aurier (PSG)AFP

" J’ai appris de cette erreur. Je l’ai fait, je le regrette, je me suis excusé auprès des personnes, surtout auprès des enfants, et maintenant, ça fait partie de mon histoire ancienne. J’ai retenu la leçon"

Interrogé également par France Football sur les rapports qu'il entretient avec ses coéquipiers, l'Ivoirien avait décrit sa relation avec Zlatan Ibrahimovic : "Je m'entends super bien avec lui. Il me plaît à tous les niveaux, dans son caractère, sa manière d'être, sa personnalité mais surtout son mental de compétiteur. Ibra est exceptionnel. C'est un symbole qui a changé l'image du club, son statut et son palmarès". Quelques jours plus tard, le respect s'est visiblement envolé quand Aurier, hilare après une blague sur le nez proéminent du Suédois, a avancé, sur Periscope, que le Suédois était une "gentille bête."

Ses injures récentes ont rappelé que l'ancien Lensois n'en était pas à son coup d'essai. L'an dernier, il y avait eu cette vidéo postée sur Facebook, après le 8e retour contre Chelsea. On y avait vu Aurier se mettre en scène et insulter l'arbitre de la rencontre, M. Kuipers, accusé d'avoir injustement expulsé Ibrahimovic à Stamford Bridge. Un épisode qui avait valu trois matches de suspension au joueur et qui, selon lui, lui avait mis du plomb dans la tête : "C'était certainement bête de ma part, mais j'ai fait ça avec mon cœur. J’ai appris de cette erreur. Je l’ai fait, je le regrette, je me suis excusé auprès des personnes, surtout auprès des enfants, et maintenant, ça fait partie de mon histoire ancienne. J’ai retenu la leçon." Ou pas, donc.

0
0