AFP

Face à Lille (0-0), le PSG avait l'esprit ailleurs et ça s'est vu

Le PSG avait l'esprit ailleurs et ça s'est vu

Le 13/02/2016 à 19:07

Pour la quatrième fois seulement de la saison, le PSG a laissé filer des points en route, samedi face à Lille (0-0). A trois jours des retrouvailles avec Chelsea, Laurent Blanc, qui avait fait tourner dans les grandes largeurs, a vu son équipe buter sur des Nordistes qui ont eu ce qu'ils étaient venus chercher au Parc. Le LOSC est 12e tandis que Paris compte 25 points d'avance en tête.

Le PSG avait un peu la tête à la Ligue des champions. A trois jours du rendez-vous tant attendu avec Chelsea, l'équipe de Laurent Blanc a été tenue en échec par Lille samedi au Parc des Princes (0-0). En manque d'inspiration en attaque face à un bloc lillois bien organisé, Paris n'a pas gagné pour la première fois depuis le début de l'année 2016, toutes compétitions confondues. Sans grande conséquence, puisque le club de la capitale, désormais invaincu depuis 35 matches en Ligue 1, compte provisoirement 25 points d'avance sur Monaco en tête du classement.

Les Dogues, eux, se satisferont largement de ce point pris dans la capitale. Totalement inoffensifs (0 tir cadré), les hommes de Frédéric Antonetti se sont contentés de neutraliser une équipe francilienne largement remaniée, mais qui alignait quand même David Luiz, Blaise Matuidi et Angel Di Maria au coup d'envoi. Avec son compatriote Javier Pastore, titulaire après un mois d'absence sur blessure, l'Argentin a encore été le principal animateur d'un jeu parisien, qui a quand même manqué de vitesse et de précision pour faire plier le solide bloc lillois.

Jean-Kévin Augustin (PSG) face à Lille

Jean-Kévin Augustin (PSG) face à LilleAFP

Paris et Cavani ont manqué de réalisme

Le réalisme a aussi fait défaut aux hommes de Laurent Blanc. Idéalement lancé par Di Maria, Jean-Kévin Augustin a été le premier à illustrer ce manque d'efficacité en perdant son duel face à Vincent Enyeama (9e). Le gardien nigérian a encore été inspiré avec une sortie en dehors de sa surface pour s'interposer devant Di Maria, servi en profondeur par Pastore (37e), avant d'être suppléé sur sa ligne par Rio Mavuba sur une reprise de la tête de Layvin Kurzawa, après un corner de Di Maria (41e). A la pause, Lille avait déjà fait la moitié du travail.

Pour le finir, les Dogues ont pu compter sur la maladresse chronique d'Edinson Cavani. Incapable de cadrer son tir sur un ballon relâché au cœur de la surface par Enyeama, l'attaquant uruguayen a manqué une première occasion de faire pencher la balance en faveur du PSG (57e). Puis une deuxième, sur une ouverture bien dosée de Benjamin Stambouli, en butant sur le portier lillois, bien sorti à sa rencontre (87e).

Malgré une forte pression en fin de match, Paris n'a pas trouvé la faille, concédant ses premiers points en championnat depuis son nul à Angers le 1er décembre (0-0). L'essentiel est ailleurs pour Blanc. L'entraîneur parisien n'a pas eu à déplorer de pépins physiques dans son effectif, même si Pastore a cédé sa place à Marco Verratti à la reprise après avoir ressenti une petite douleur aux adducteurs. L’Italien, lui, n’a pas rechuté et semble en mesure de tenir sa place face à Chelsea. C'était le plus important pour le PSG, qui peut désormais se tourner pleinement vers son rendez-vous avec les Blues.

0
0