Eurosport

Face à Montpellier, Saint-Etienne doit stopper l'hémorragie

L1 Stats : Face à Montpellier, Saint-Etienne doit stopper l'hémorragie

Le 31/03/2016 à 16:54

LIGUE 1 – Immersion dans la 31e journée à travers cinq stats clés. Saint-Etienne, en difficulté ces derniers temps, doit se redresser au risque de faire une des pires saisons de son histoire récente.

Saint-Etienne doit rebondir

Visuel L1 Stats Saint-Etienne

42 points en 30 journées : les Verts présentent leur plus faible total depuis la saison 2010-11. À l’époque, les joueurs de Saint-Étienne avaient terminés 10e du championnat. Encore en course pour l’Europe, les coéquipiers de Renaud Cohade vont devoir relever la tête et sortir de la mauvaise dynamique actuelle (3 nuls et 2 défaites lors des cinq derniers matches).

A Lyon, le feu d’artifice est inclus

Visuel L1 Stats OL

C’est l’une des premières conséquences sportives du changement de stade à Lyon. Dans son Parc OL (nom provisoire), les Lyonnais sont irrésistibles ces dernières semaines avec 5 victoires et un nul depuis leurs débuts. En prime, une pluie de buts puisque, sur les 4 derniers matches, ils marquent en moyenne 3,5 buts par match. Les Nantais sont prévenus.

Bordeaux, priorité à la défense

Visuel L1 Stats Bordeaux

C’est la première mission du nouveau duo d’entraîneur bordelais, Ulrich Ramé et Mathieu Chalmé : rendre de nouveau Bordeaux imperméable. Avec 48 buts encaissés, les Girondins présentent la 19e défense de Ligue 1. Insuffisant pour prétendre à autre chose qu’au maintien.

Ben Arfa-Germain, le duo gagnant

Visuel L1 Stats Nice

C’est l’une des clés de la bonne saison de l’OGC Nice. Avec 11 et 10 buts, Hatem Ben Arfa et Valère Germain portent l’attaque des Aiglons cette saison. Un duo de buteurs rares en Ligue 1 puisque, Paris mis à part, aucune autre équipe ne présente cette spécificité cette saison.

Monaco, chat noir de Paris au Parc

Visuel L1 Stats PSG

C’est l’un des paradoxes du PSG QSI : depuis l’arrivée des investisseurs qataris, le club parisien a dominé l’AS Monaco, principal concurrent cette année, à de nombreuses reprises. Pourtant, au Parc et en Ligue 1, les Parisiens ne sont jamais parvenus à s’imposer depuis 2011. Avec 5 nuls et 1 défaite, ils présentent même un bilan négatif à domicile. A réparer dès dimanche ?

0
0