Panoramic

L'antisèche : L’OL repart de Saint-Etienne avec zéro point mais n’a pas tout perdu

L'antisèche : L’OL repart de Saint-Etienne avec zéro point mais n’a pas tout perdu

Le 18/01/2016 à 00:39

LIGUE 1 – Si Saint-Etienne a remporté le derby face à Lyon (1-0), les Verts n'ont pas séduit et rien montré dans le jeu. Largement dominés par des Gones qui ne méritaient pas de perdre et semblent sur la bonne voie, ils vont devoir trouver des solutions pour bien finir la saison.

Le jeu : Lyon a dominé en vain

Ce derby a finalement été de faible intensité. Les duels ont été virils mais sans agressivité. Et dans l'ensemble, il n'y a pas eu beaucoup de raisons de se régaler. A part peut-être avec les arrêts de Stéphane Ruffier. Pour le reste, Saint-Etienne, qui a joué un peu plus haut après la pause, a laissé le ballon aux Lyonnais. L'ASSE a été contrainte et forcée de le faire en raison de sa faiblesse technique. Mais l'OL a été incapable de concrétiser sa domination et s'est fait punir.

Les joueurs : Ruffier décisif, Ghezzal n'a pas su l'être

On va tout de suite mettre les points sur les i : si les Verts ont pris trois points ce dimanche soir, c'est en grande partie grâce à Stéphane Ruffier. Le portier stéphanois a été décisif en sortant de grands arrêts. Notamment sur des frappes de Rachid Ghezzal, le Lyonnais le plus en vue, alors qu'Alexandre Lacazette n'a pas pu (ou su) peser sur la rencontre. Si Jean-Christophe Bahebeck n'a pas brillé, Alexander Söderlund a, lui, eu le mérite de marquer sur une de ses rares occasions. La nouvelle recrue des Verts peut remercier Kevin Monnet-Paquet, qui a été très actif et a récupéré le ballon aux dépens de Corentin Tolisso.

Alexander Söderlund et Anthony Lopes lors de Saint-Etienne - Lyon - 2016

Alexander Söderlund et Anthony Lopes lors de Saint-Etienne - Lyon - 2016AFP

Ce qui aurait pu tout changer

Le mouvement collectif lyonnais méritait mieux. Mais voilà, Stéphane Ruffier veillait au grain. A la 43e, Rachid Ghezzal a repris au point de penalty un centre de Jérémy Morel après une belle combinaison avec Clément Grenier. Pris à contre-pied, le portier stéphanois a eu le réflexe parfait pour sortir le ballon. Une action qui change beaucoup de choses.

Le tweet qui donne froid

La stat : 37

Ce 100e derby en Ligue 1 accentue la petite avance des Verts face aux Lyonnais. Après ce succès, Saint-Etienne a remporté 37 duels face à son voisin lyonnais en championnat. Le compteur de l'OL reste lui bloqué à 33 victoires. C'est néanmoins seulement la quatrième défaite des Gones sur les 32 derniers derbies en championnat.

La décla : Christophe Galtier (au micro de Canal)

"Ce soir, nous avons été très faibles dans les sorties de balle. Pour y remédier, il faudra retrouver nos joueurs cadres, qu'ils puissent amener leur technicité, une certaine manière de sortir le ballon. Pour qu'on puisse retrouver ce qui a été un de nos points forts plus tôt dans la saison. Là on a beaucoup de mal, depuis la fin de l'année civile."

La question : Saint-Etienne est-il (vraiment) le gagnant de la soirée ?

La victoire n'efface pas tout. D’accord, gagner le derby va offrir aux Verts une atmosphère de travail sereine ces proches jours. Et honnêtement, ce ne sera pas du luxe. Car dimanche soir, les Verts ont encore montré un triste visage. Techniquement très faibles, ils ne doivent leur victoire qu'à leur solidarité défensive, le talent de Stéphane Ruffier et le pressing de Kevin Monnet-Paquet sur une action. Leur manque de consistance a été flagrant, comme en témoigne leur pourcentage de passes réussies catastrophique (60%).

Alors bien sûr, Galtier doit se passer de nombreux cadres comme Loïc Perrin ou Romain Hamouma. Mais c'est aussi le cas à Lyon. Et l'OL a montré plus de raisons de croire à l'avenir en terme de jeu. Comme face au PSG en Coupe de la Ligue, les Gones ont démontré qu'ils retrouvent leur talent et leur jeu. Ultra dominateurs dans la maîtrise du ballon (72% de possession), ils doivent maintenant poursuivre leur travail pour concrétiser. Eux aussi ont du travail. Mais il semble moins important qu'à l'ASSE.

0
0